vendredi 31 octobre 2014

Une entrée en retard

Les registres de la paroisse Saint-Jean Baptiste de l'Isle-Verte pour le 21 août 1791 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 6   Elizabeth Lebrasseur 

L'an mil sept cent quatre vingt onze, le vingt & un avril par nous prêtre soussigné curé des paroisses isle verte, trois pistoles a été inhumé dans le cimetière des innocents les corps de m Elizabeth agée de quinze mois et quelques jours, fille de Benjamin Levasseur et de défunte françoise Coté de cette paroisse, en présence de louis coté bedeau, et plusieurs autres de ce enquis suivant l'ordonnance double entre nous
B Paquet ptre». 

Au bas de l'acte, on peut lire l'annotation suivante :
« + cet acte a été remis apres d’autres parceque les parents n’avoient pas donné les noms dela genéalogie.». 

Cet acte est placé entre un acte de baptême daté du 7 mai et un autre acte de baptême du 18 mai 1791. Comment expliquer qu'un enfant âgé de plus de quinze mois a été enterré dans lcimetère des innocents ?
 

[Summary :
The church record for the burying of a girl in L'Isle-Verte, Québec.]

jeudi 30 octobre 2014

Dans une maison qui tient lieu de chapelle

Les registres de la paroisse Saint-Antoine de Pades de Longueuil pour le 16 novembre 1678 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 7   Charle Edeline à Longueuil 

Auiourdhui le sixiesme novembre mil six cent soixante et dix huict, j'ay baptisé en une chambre de la maison de Longueil qui tient lieu de Chapelle Charles Déline (Edline), fils de Charles Déline et de Janne Braconnier ses père et mère habitants de Longueil. L'enfant est né du quinziesme et fut ondoyé à la maison par son père le voyant en danger de mort et n’ayant personne. Son parein fut Bertrand Viau fils de Jacque Viau dit Lespérance et la marreine Marie Roncéré fille de Jean Roncéré, tous habitants de Longueil.
(Signé)  J.G. de Brullon. ptre missi.». 

Noter les variantes de la graphie du prénom de l'enfant et le fait qu'il s'agit d'un registre recopié.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Longueuil, Québec.]

mercredi 29 octobre 2014

Le fils d'un juge de paix est baptisé à Notre-Dame du Lac

Les registres de la paroisse Notre-Dame du Lac pour le 23 novembre 1862 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 53   Jos. Arsène Dubé. 

Le vingt-trois novembre mil huit cent soixante deux, nous prêtre soussigné, curé de cette paroisse, avons baptisé Joseph Arsène né la vielle du légitime mariage de Cyrille Dubé, Ecuyer, Juge de paix, et de Eléonore Dion de cette paroisse. Parrain Louis Leblanc, marraine Catherine Francoeur qui n'ont pu signer. Le père absent.
P.N. Thivierge ptre». 

La présence du mot écuyer dans le texte de certains actes n'est pas systématique mais semble dépendre de la discrétion du rédacteur.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Notre-Dame du Lac, Québec.]

mardi 28 octobre 2014

Marguerite était illégitime

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 15 novembre 1753 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B   Marguerite Bary 

Le quinze novembre mil sept cent cinquante trois, par nous pretre soussigné a eté baptisée Marguerite née aujourdhuy du legitime mariage de jacques Bary irlandais? et de marie francoise Aubry son epouse. Le parrain a été Thomas Cardinal et la marraine Marie Madeleine Arbour qui ont tous declarés ne scavoir signer.
Collet vic». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«Nota  Les dits jacques Bary et Marie-francoise Aubry ne sont point  mariés. ainsi leur enfant est illégitime. Fait à Québec le 15 Xbre. 1753. J. F. Récher curé». 

La portée du contenu a des conséquences importantes pour cette fille notamment au regard de ses droits au moment d'une succession.
 

[Summary ;
The church record for the baptism of a girl in Québec, Québec.]

lundi 27 octobre 2014

D'où vient ce patronyme ?

Les registres de la paroisse Sainte-Trinité de Contrecoeur pour le 28 mars 1860 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 27  Marie Marguerite (illégitime) Lavallée 

Le vingt huit mars, mil huit cent soixante, Nous, prêtre soussigné, curé de cette paroisse, avons baptisé, Marie Marguerite, née avant-hier, de parents inconnus. Le parrain a été Jean Métivier et la marraine Marguerite Fleury qui ont déclaré ne savoir signer.
(Signe) Frs. Ls. L'Heureux ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«veuve de Clément Chagnon a épousé Gélase Charron à Verchères le 16 juillet 1926». 

Noter que le patronyme de l'enfant est indiqué dans la marge en dépit du fait qu'elle soit dite née de parents inconnus dans le texte de l'acte.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Contrecoeur, Québec.]

dimanche 26 octobre 2014

Le baptême d'un vingtième enfant

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 4 mars 1861 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 23   Marie Rosaire George Matte 

Le quatre mars mil huit cent soixante un, nous Prêtre soussigné, curé de Québec, avons baptisé Marie Rosaire George né la veille, comme vingtième enfant du légitime mariage de Sieur Siméon Matte, collecteur de la cité, et de Dame Marie Elizabeth Gagnon, de cette paroisse. Parrain Sieur Louis George Guillaume Loof, marraine Demoiselle Marie Louise Jolicoeur soussignés ainsi que le père
Marie Louise Jolicoeur       L.G.G. Loof.       A.S. Matte       L. Auclair ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«20tième enfant». 

Une information précieuse pour qui veut dresser la fiche de famille de ce couple.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Québec, Québec.]

samedi 25 octobre 2014

Trois ans plus tard

Les registres de la paroisse de La Tabatière pour le 16 janvier 1876 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 5   Anonyme de Bertrand Barthelemy Bertrand 

Le seize janvier mil huit cent soixante seize, nous missionnaire soussigné avons bénit sous condition la fosse d'un enfant anonyme de Barthélemy Bertrand pêcheur et de Marie Harvey et dont l'ondoiement est douteux à cause de l’incertitude ou l’on est s’il était mort ou vif, né et décédé il y a trois ans, inhumé d’abord au loin et puis dans le mois de novembre dernier, dans le cimetière de cette mission (Betahenans). Etaient présents Barthélemy Bertrand père de l'enfant et Jean Boudreault qui ont déclaré ne savoir signer. Lecture faite.
J.A. Chalifour ptre» 

Noter la double imprécision au regard du lieu des deux inhumations de cet enfant.
 

[Summary :
The church record for the burying of an anonymous infant in La Tabatière, Québec.]