mardi 23 septembre 2014

Bien s'assurer de la validité de ce baptême

Les registres de Havre St-Pierre pour le 20 avril 1871 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 12   Marie Janes Malhoney 

Le vingt avril mil huit cent soixante et onze nous prêtre missionnaire soussigné, avons suppléé les cérémonies du baptême à Marie Janes, lui ayant auparavant donné l’eau sous condition l’enfant l’ayant déjà reçu d’une manière douteuse à sa naissance, née le deux fevrier, fille legitime de Charles Malhoney pêcheur et de Léa Blais. Parrain Jos Alf Perusse missionnaire soussigné; marraine Dame Eleonard Talbot épouse de Sieur Benjamin Scott. La marraine n’a pu signer, faute de registres. Le père absent.
Jos. Alf Perusse ptre m.». 
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Havre St-Pierre, Québec.]

lundi 22 septembre 2014

Un parrain de qualité pour la paroisse

Les registres de la paroisse Saint-Médard de Côteau-Station pour le 18 juillet 1895 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B.  3e   Joseph Antoine Louis Edouard Breux 

Le dix huit juillet, mil huit cent quatre vingt quinze, nous prêtre desservant, soussigné, avons baptisé Joseph Antoine Louis Edouard, né hier du légitime mariage de Joseph Breux, télégraphiste pour le Grand Tronc et de Aldéa Asselin de cette desserte. Le parrain a été Alphonse Asselin, cultivateur et donateur du terrain sur lequel se trouve l’église, la marraine a été Albertine Lalonde son épouse, tante de l'enfant, aussi tous deux de St. Médard, lesquels ainsi que le père, ont signé avec nous, lecture faite.
Alphonse Asselin       Albertine Lalonde       JA Breux       J.A. Lippé ptre desservant». 

Noter le métier du père de l'enfant et la qualité du parrain au regard de l'église paroissiale. 


[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Côteau-Station, Québec.]

dimanche 21 septembre 2014

Après un nouvel examen des papiers

Les registres de la paroisse Saint-Germain de Rimouski pour le 17 octobre 1870 font état de l'annotation suivante :

«Un nouvel examen des papiers du défunt, le dit Joseph-Antoine Engling, en date du sept octobre, comme il appert par le certificat du Coroner, ayant établi qu’il appartenait à la religion catholique, son corps a été relevé le même jour et inhumé en terre sainte…». 

Cette annotation est placée à la suite de l'acte de sépulture de Joseph Antoine Engling du 11 octobre 1870 où il est décrit dans cet acte comme «...de Brunsberg en Prusse, trouvé flottant au large du quai...».

 
[Summary :
A marginal annotation in the church record of Rimouski, Québec.]

samedi 20 septembre 2014

Les deux époux sont concernés

Les registres de la paroisse Sainte-Trinité de Contrecoeur pour le 28 avril 1908 font état de l'annotation marginale suivante : 

«N.B. Les St-Onge ci contre sont des Gareau dit St. Onge et Les Lacroix sont des Bourgaud dit Lacroix    J. Ducharme ptre curé.». 

Cette annotation marginale est placée au regard de l'acte de mariage de Joseph Horace St-Onge et de Marie Eugénie Victoria Lacroix en date du 28 avril 1908.
  

[Summary :
A marginal annotation pertaining to a marriage in Contrecoeur, Québec.]

vendredi 19 septembre 2014

Une collaboration entre un protonotaire et un curé

Les registres de la paroisse Saint-Octave de Dosquet pour le 30 août 1913 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 2 Marie Rosanna Moffat 

Le trente aout mil neuf cent treize, nous prêtre soussigné, avions inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de Marie Rosanna Moffat, décédée l'avant-veille à l'âge de                         fille de Josaphat Moffat, menuisier de cette paroisse, et de Victoria Cayer. Furent présents, le Reverend Monsieur Perusse, curé de Saint-Flavien, et l'Abbé Edmond Caron, du Collège de Lévis, le père ainsi que quelques parents et amis soussignés avec nous. Lecture faite.
J Ludg. Perusse ptre curé de St Flavien       Edmond Caron ptre       Albert Desharnais       Raoul Houde       Côme Hamel       Oscar Desharnais       Aug Fortin ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«15 Ans». 

Entre les feuillets du registre, le document manuscrit suivant a été inséré :
             «St Octave de Dosquet
Mon cher monsieur,
            Voulez vous être assez bon quand vous viendrez à Québec d'arrêter au Palais de Justice, à propos de votre registre de 1913,
Dans l'acte de sépulture de Marie Rosanna Moffat l'âge du décès est en blanc - ou plutôt l'âge qu'elle avait à son décès;
                  Avec considérations
                 Votre tout dévoué Chs. F. Letellier». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«15 Ans.
Aug Fortin p». 

Un bel exemple de la collaboration terrain existant entre un protonotaire et un curé et qui concerne un des volets de la gestion de l'information requise pour une bonne tenue des registres de l'état civil. Noter les formules de déférence utilisées dans le texte envers certaines des personnes mentionnées.
 

[Summary :
The church record for the burying of a girl in Dosquet, Québec.]

jeudi 18 septembre 2014

Né vers les trois heures du soir

Les registres de la paroisse de l'Annonciation de L'Ancienne-Lorette pour le 5 janvier 1707 font état de l'acte de baptême suivant : 

«Joseph Poitras né le 3e janvier et baptisé le 5e dudt. mois de l'année 1707 

Le cinquiesme de janvier de lannée mil sept cent sept a esté baptisé par moi pre soussigné curé de Lancienne Laurette Joseph Poitras né le troisiesme du meme mois susdit sur les trois heures du soir fils de Joseph poitras et de Catherine Alain ses pere et mere, le parain a esté jean poitras grand pere de lenfant, et la mareine jean [!] maufet grande mere par allieurs Lesquels n'ont pu signer d ce requis svt ord
H. Boucher ptre». 

Noter la graphie du toponyme et le libellé particulier des éléments de référence.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in L'Ancienne-Lorette, Québec.]

mercredi 17 septembre 2014

Le colloque sur Les forts français en Amérique du Nord

Le dimanche 26 octobre 2014, la Société généalogique canadienne-française (SGCF) tiendra à la Maison de la Généalogie un colloque sur le thème Les forts français en Amérique du Nord.

Commentaires
- les sujets abordés ne le sont que d'un point de vue historique et que par des historiens
- une situation qui étonne de la part de la société de généalogie du Québec qui compte le plus grand nombre de membres
- pour la SGCF, il s'agit d'une récidive; en effet, cette situation n'est pas sans rappeler un autre colloque organisé en 2013; voir le billet publié sur ce blogue le 23 juillet 2013 et intitulé Le colloque sur le Conseil souverain
- le thème abordé constitue un des traits de la Nouvelle-France. Il aurait été intéressant d'y voir traiter les effets sur la recherche en généalogie en abordant certaines problématiques particulières dont notamment la tenue de certains des registres de l'état civil et l'identification des personnes nommées dans les actes. 
 

[Summary :
Some comments pertaining to a seminar in Montréal, Québec.]