lundi 1 décembre 2008

Le rétablissement des registres de St-Eustache pour l’année 1837

Les événements de 1837 ont eu des conséquences importantes pour la population. Sur un plan plus spécifique, il en a été de même pour le registre de l’état civil de cette paroisse comme en font état ces informations mentionnées en début d’année :

«Copie de la Requete et de la reponse autorisant a faire un relevé des actes faits dans l’année 1837. La minute en annexée au commencement de l’année susdite.

Aux Honorables Juges s de la Cour du Banc du Roi du District de Montreal

L’humble requête de Messire Jacques Paquin curé de la Paroisse de St Eustache de la Rivière du Chêne dans le District de Montreal susdit.

Lequel expose très humblement à vos honneurs que lors de l’incendie de l’église de la sacristie et du presbitère de la dite paroisse qui a eu lieu jeudi le quatorze du mois de décembre courant le registre constatant les décès, baptemes et mariages depuis le premier janvier mil huit cent trente sept jusquau dit jour quatorze décembre courant, aussi trouvé incendié, en sorte qu’il est impossible actuellement de pouvoir constater les dits decès, baptêmes et mariages.

C’est pour quoi votre dit suppléant dans la vue de remedier autant que faire ce pourra à cet inconvenient grave, devoir et conclus à être autorisé par vos honneurs à rappeller devant lui les parties concernés aux dits actes ou les temoins devant lesquels ils se sont passés, autant qu’il lui sera possible de faire laquelle déclaration desquelles dites parties et temoins faire par écrit et redigée par votre suppliant ce
qui vaudra aux dits actes, et vous feras justice.

Montreal, ce 20 decembre 1837. (Signé) J. Paquin Ptre.

Réponse des Juges.

En considération des faits allégués en la présente Requete nous Juges de la Cour du Banc du Roi pour le District de Montreal soussignés authorisons messire Jacques Paquin Prêtre curé de la Paroisse de St Eustache de rappeller devant lui les parties interessés et temoins aux différens actes de baptêmes, mariages et sepultures faits dans la dite paroisse et porter aux registres dicelle, pendant la présente année afin par leur declaration ? signée et approuvé par le dit curé de retablir en autant que possible les dits actes pour servir et valoir ce que de droit.
A Montréal ce 26eme jour de décembre l’an 1837.
(Signé) F. Reid Juge en chef B.R. George Pyke J.B.R. Sam Gagle J.B.R. Pour vraie et litterale copie St-Eustache ce 27e jour de janvier 1839. J. Paquin Ptre
».


Commentaires :

- il y a lieu de noter que la copie civile des registres diffère de la copie religieuse; dans la première, les actes sont classés par date et numérotés ce qui n’est pas le cas de la copie religieuse;
- à la fin de cette année, le curé indique qu’il y a eu 170 baptêmes, 74 sépultures et 14 mariages; les chiffres correspondants pour l’année 1836 et 1838 sont plus élevés; les mesures prises pour assurer le succès de l’opération sont importantes comme l’indique le curé dans une note intitulée «Observation sur les actes de l’année 1837», datée du 14 mai 1839 et placée à la fin du registre; plusieurs invitations ont été faites aux prônes des messes et le curé a «…été de maison en maison» demander la même chose. Ce qui fait dite au curé que s’il manque un acte «…les gens ne doivent s’en prendre qu’à leur négligence»;
- en dépit de cela, il y a fort à parier que les registres sont incomplets pour cette année.

[Summary :

Some observations on the church records for the parish of St-Eustache, Québec, for 1837.]

Aucun commentaire: