mardi 1 novembre 2011

Le nombre d'actes dans les registres de l'état civil

Cette problématique a déjà fait l'objet d'une estimation pour les seuls actes des registres catholiques par Cyprien Tanguay et qui a paru dans les recensements du Canada de 1871 [volume V] et 1881 [volume IV]. Par ailleurs, aucune source ne mentionne le nombre total des actes contenus dans les registres de l'état civil du début de la Colonie à la fin de l'année 2010.

Idéalement, la détermination de ce nombre exigerait un examen minutieux du contenu de chacun des registres produits, une opération peu réaliste.

À partir de différentes informations disponibles, nous avons tenté de faire une estimation la plus fiable possible du nombre d'actes de l'état civil et qui couvre la période du début de la Colonie jusqu'à la fin de l'année 2010.

Cette estimation a été ventilée selon certaines périodes en fonction de la disponibilité de l'information. Les sources utilisées et les hypothèses formulées sont indiquées à la fin.

Les chiffres retenus sont les suivants :

Du début de la Colonie à la fin de 1876 (soit une période de 155 ans)
4 215 000 actes [1] pour la population catholique
et 452 726 actes [2; 3] pour la population non catholique
pour un total de 4 667 726 actes;

de 1877 à 1899 (soit une période de 23 ans)
1 244 589 N;
222 787 M
716 827 D
pour un total de 2 184 203 actes [2] pour la population française
et 316 718 actes [3] pour la population anglaise
pour un total de 2 500 921 actes;

de 1900 à 1925 (soit une période de 26 ans)
2 004 652 N
386 507 M
887 523 D
pour un total de 3 278 682 actes [4];

de 1926 à 1997 (soit une période de 71 ans)
7 290 329 N [4]
2 483 437 M [5]
2 798 599 D [5]
pour un total de 12 572 365 actes;

de 1998 à 2010 (soit une période de 13 ans)
1 023 156 N
291 281 M
723 177
pour un total de 2 037 614 actes [4].

Le grand total est de : 25 057 308 actes.


Commentaires :

- cette estimation est incomplète; il faudrait y ajouter les actes relatifs à la population indienne qui ne sont pas inclus dans l'estimation de Cyprien Tanguay. Se rappeler également que plusieurs sépultures au 17e et 18e siècles n'ont pas été enregistrées
- cette estimation mérite d'être prise en considération en raison notamment du fait que les données sont fiables pour la période de 1900 à 2010 qui est la plus récente et la plus prolifique [17 888 661 actes]
- noter le très grand nombre d'actes [plus de 25 millions], un nombre nettement plus élevé que ce nous avions estimé au départ
- ces deux dernières années, ce nombre s'accroît de près de 170 000 actes par année
- si on prend en compte un nombre moyen de 11 informations requises par la réglementation pour chaque acte [B = 11; M = 13; S = 10], on totalise au minimum plus de 275 millions d' informations, une masse considérable
- pour mémoire :
- les 4 215 000 actes catholiques de Cyprien Tanguay représentent 16,8 % du total des actes
- la Collection Drouin comprend un nombre total estimé de 12 456 281 d'actes jusqu'à la fin de 1940, soit 49,7 % du total des actes; en d'autres termes, un chercheur a accès présentement aux images des actes de l'état civil que pour un acte sur deux
- du 1er janvier 1994, date de la mise en place du Directeur de l'état civil, à la fin de 2010, on compte 3 202 210 actes, soit 12,1 % du total des actes.

Nos remerciements à Bertrand Desjardins, Roland Grenier et Denis Rodrigue pour leur collaboration.

Références :
[1 ] Information tirée du tableau 1 «Population catholique du Québec, nombre de paroisses, missions et institutions dont les registres sont conservés et nombre d'actes de baptême, mariage, sépulture au 31 décembre de diverses années», p. X dans Pauline Bélanger et Yves Landry. Inventaire des registres paroissiaux catholiques du Québec 1621-1876. Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 1990, 352 p. De fait, cette estimation reprend celle effectuée par Cyprien Tanguay.
[2] Informations tirées du tableau 6 «Population moyenne et taux annuels moyens de natalité, de nuptialité et de mortalité par périodes quinquennales de 1711 à 1760 (population canadienne française) et 1761- 1863 (population catholique de la province de Québec) et du tableau 7 [titre idem pour la période de 1881 à 1950] dans Jacques Henripin et Yves Peron, La transition démographique de la province de Québec, p. 43 et 44 paru dans Hubert Charbonneau. La population du Québec : études rétrospectives. Montréal, Boréal, 1973, 111 p.
[3] Les estimations prennent en compte l'absence de registres autres que catholiques jusqu'à 1795, la population totale pour certaines années [1831, 1851, 1861, 1871, 1881 et 1891] du recensement du Canada, les pourcentages de la population catholique et de la population non catholique pour ces mêmes dates, et le nombre d'actes [N, M et D] catholiques pour les périodes; l'estimation du nombre total d'actes pour les non catholiques a été fait en utilisant ces données; par ailleurs, l'estimation du nombre de naissances a été réduit de 10 % pour refléter leur comportement démographique différent de celui de la population catholique
[4] Informations tirées de tableaux [Naissance et taux de natalité, 1900-2010; Mariages et taux de nuptialité, 1900-2010; Décès et taux de mortalité, 1900-2010] accessibles sur le site de l'Institut de la statistique du Québec. Noter que certains chiffres de l'ISQ sont provisoires pour l'année 2010.
[5] Les données sur les mariages et les décès sont celles de l'index des mariages et de l'index des décès 1926-1997 disponibles sur le site de la Société de généalogie de Québec.


[Summary:
A note about the total number of acts in Québec's records.]

Aucun commentaire: