mercredi 30 novembre 2011

Maurice-Évariste Cayouette

Il est né à Caribou (Maine; Aroostook County) le 23 février 1894 et a été baptisé le 25. Il est le fils de Hermas (Hormidas; Herman; Thomas) Cayouette et de Marie Laure Ouellette.

Le 30 juillet 1916, il s'est marié à Waterville; (Maine; Kennebec County; St. Francis de Sales) avec Marie Poulin, fille de Jacques Adélard Poulin et de Philomème Clair.

Il décède à Pittston (Maine; Kennebec County) le 3 novembre 1960 à l'âge de 66 ans et 8 mois.


[Summary :
The information about Maurice-Évariste Cayouette.]

mardi 29 novembre 2011

 l'âge de dix-sept ans, épouse de

Les registres des Missions de l'Intercolonial de Québec pour le 12 novembre 1884 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S. 8 Amanda Castongay 17 ans

Le douze novembre mil huit cent quatre vingt quatre, nous, prêtre soussigné, avons inhumé dans le cimetière de cette mission le corps d'Amanda Castongay décédée l'avant veille en cette mission à l'âge de dix-sept ans, épouse de Phydime Cimon, cultivateur de cette mission. Présents Prudent Michaud et Joseph St Laurent qui ont déclaré ne savoir signé lecture faite.
P. Brillant. P
.».

Certaines jeunes filles se sont mariées en bas âge et, comme dans le présent exemple, ont payé de leur vie la naissance de leur premier enfant; l'acte de sépulture suivant d'un enfant anonyme dans le registre en témoigne.

Ces registres éphémères ne couvrent que les années 1879 à 1884 et ont été créés en raison de la présence de l'important chantier de la ligne de chemin de fer.


[Summary:
The church record for the burying of a woman in Québec, Québec.]

lundi 28 novembre 2011

Le sieur Prospère alias (Georges) Tanguay marchand

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 4 mars 1885 font état de l'acte de baptême suivant :

«B. 40 Marie Joseph Georges Edmond Tanguay.

Le quatre mars, mil huit cent quatre vingt cinq, nous soussigné, vicaire de cette paroisse, avons baptisé Marie, Joseph, Georges, Edmond, né la veille, du légitime mariage de Sieur Michel Prospère alias (Georges) Tanguay marchand et de Dame Virginie Marcoux de cette paroisse. Le parrain a été Sieur Georges Tanguay commis frère de l'enfant et la marraine Dame Corinne Boudreau son épouse lesquels, ainsi que le père ont signé avec nous.
Corinne Boudreau Geo. Tanguay J. G Tanguay J.B.G. Dupuis, Ptre
».

La mention du surnom du père est utile pour le chercheur; il serait fortement apprécié qu'une telle pratique soit davantage répandue dans les registres de l'état civil. Sur un autre plan, il est curieux de noter que le prénom original du père «Prospère» prédestinait en un sens la future profession du père : marchand.

Noter dans le texte de l'acte la présence d'une virgule après chaque prénom; on peut s'interroger si, de nos jours, un passeport émis au nom de cet enfant comprendrait ces virgules ?


[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Québec, Québec.]

dimanche 27 novembre 2011

Le vicaire officiant sert de parrain

Les registres de la paroisse Immaculée Conception de Trois-Rivières pour le 8 avril 1902 font état de l'acte de baptême suivant :

«B. 101 Marie Eva Emélienne Lucille Carignan

Le huit avril mil neuf cent deux, nous, prêtre, vicaire soussigné, anvos baptisé et tenu sur les fonds Marie Eva Emelienne Lucille, née ce jour, fille légitime de Emile Carignan, marchand, et de Bernadette Bourgeois, de cette paroisse. La marraine a été Aglaé Lebel, épouse de feu Onésime Carignan et grand'mère de l'enfant, laquelle ainsi que le père, a signé avec nous.
Aglaé Lebel Emile Carignan J.C. Leblanc ptre vic
».

La présence d'un parrain et d'une marraine dans les actes de baptême ne se rencontre que dans les registres des églises qui considèrent le baptême comme un sacrement. Pour un chercheur, leur mention peut s'avérer utile en raison du lien de parenté de ceux-ci avec l'enfant.

Dans certains actes et comme dans le cas présent, le prêtre officiant agit à titre de parrain; à chaque fois, une interrogation se pose à savoir si cette situation résulte d'une décision prise sur le champ ou qui fait suite à volonté délibérée des parents de l'enfant.


[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Trois-Rivières, Québec.]

samedi 26 novembre 2011

De l'île à Michon

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Natashquan pour le 27 octobre 1885 font état de l'acte de baptême suivant :

«B. 21 Jos, Thaddée Boudreau (Ile à Michon)

Le vingt sept octobre mil huit cent quatre vingt cinq, nous soussigné missionnaire de N D de Natashquan, avons baptisé Joseph Thaddée né le sept octobre précédent, fils légitime de Boudreau pêcheur, et de Desneiges Gallant de l'île à Michon. Le parrain a été André Lapierre, oncle de l'enfant, la marraine Marie Hébert, cousine de l'enfant, lesquels, ainsi que le père présent, n'ont pu signer,
F. deB. Boutin ptre
».

Selon la Commission de toponymie du Québec, ce toponyme s'écrit l'«île Michon». Noter l'absence de mention du prénom du père.


[Summary :

The church record for the baptism of a boy in Natashquan, Québec.]

vendredi 25 novembre 2011

Joseph-Clayton Cayouette

Il est né aux États-Unis (vraisemblablement dans l'état du Maine) le 8 avril 1886. Il est le fils de Joseph-Nile (Nil) Cayouette et de Lésian-Nancy (Lizzie; Élizabeth) Fournier.

Le 14 novembre 1910, il se marie dans la paroisse Saint-Jérôme de Matane avec Marie-Édith Roy-Desjardins, fille d'Arthur Roy-Desjardins et de Marie-Anne Tremblay.

Le 12 juin 1916, il se marie en deuxièmes noces dans la paroisse Très-Saint Rédempteur de Montréal avec Marie Gauthier, fille de Jean-Baptiste Gauthier et de Marie Gagnon.

Le 17 mai 1920, il se marie en troisième noces après une dispense d'affinité du premier degré avec Blanche Gauthier, fille de Jean-Baptiste Gauthier et de Marie Gagnon.

Le 28 janvier 1937, il décède à Montréal et est inhumé le 30 au Repos Saint-François d'Assise (Cimetière de l'Est) à l'âge de 51 ans et 2 mois.


[Summary :
The information about Joseph-Clayton Cayouette.]

jeudi 24 novembre 2011

Elle communie pour la première fois à seize ans

Les registres de la paroisse Notre-Dame du Rosaire de Ville Marie pour le 5 octobre 1903 font état de l'information suivante :

«Première communion

A communié au La Kippewa le cinq octobre mil neuf cent trois Marie, Elisabeth Burns, agée de seize ans, fille de Thomas Burns et de Nellie Mc Carthy.
J.O. Pelletier ptre omi
.».

La présence d'un tel acte dans un registre de l'état civil n'est nullement requis par la réglementation et ne s'explique que par les besoins de l'église catholique. Cet acte suit celui du mariage de sa soeur.


[Summary :
The church record for the first communion of a young girl in Ville Marie, Québec.]

mercredi 23 novembre 2011

Le pasteur agit comme un curé

Les registres de l'Anglican Cathedral Holy Trinity Church de Québec pour le 18 octobre 1828 font état de l'acte de sépulture suivant :

«a female Child buried

A female Child, aged about five months of whom, the name, & those of the Parents, could not be obtained, but of the fact of whose baptism, sufficient testimony was afforded, died on the seventeenth and was buried on the eighteenth of October, in the year of our Lord, one thousand eight hundred and twenty nine.
By me
? Missionnary ? ?
Presents Elizabeth Shepperd Ann Shepperd
».

Noter le comportement du pasteur qui, comme l'aurait fait un curé catholique, s'empresse de mentionner dans le texte de l'acte que l'enfant a été baptisé.


[Summary :
The church record for the burying of a young female in Québec, Québec.]

mardi 22 novembre 2011

Enseveli entre la croix et la porte qui communique à l'église

Les registres de la paroisse Nativité de Notre Dame de Bécancour pour le 13 décembre 1762 font état de l'acte de sépulture suivant :

«6

le douzieme decembre mil sept cent soixante deux est mort un petit garcon né d'André joseph Michel et de Madeleine Arreboud, l'enfant sappelloit aussi André joseph Michel a été enseveli le trezieme entre la croix et la porte qui communique à l'Eglise en foi de ce je signe
SP Gounon j.».

Lire le billet publié 13 novembre 2011 et intitulé Enseveli vers le milieu du côté droit du cimetière qui concerne l'acte précédent dans les registres de cette paroisse. Les commentaires formulés alors s'appliquent également ici.

De plus, noter l'utilisation du terme «enseveli» pour faire état de la mise en terre du corps, une façon de faire peu fréquente dans les registres. Enfin, remarquer que le garçon porte le même prénom que son père.


[Summary :
The church record for the burying of a boy in Bécancour, Québec.]

lundi 21 novembre 2011

Un navigateur de Québec noyé accidentellement

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le 26 novembre 1894 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S. 8 Jean Chiasson (noyé)

Le vingt-six novembre mil huit cent quatre-vingt-quatorze, nous, prêtre, missionnaire soussigné, avons béni la sépulture de Jean Chiasson, navigateur de Québec, noyé accidentellement à la Baie Trinité, le onze du courant et inhûmé le vingt-trois du même mois, dans le cimetière des Islets Caribou en présence d'Ambroise Bilodeau, qui n'a pu signer.
J. Lemay Ptre Miss
.».

Le texte de cet acte rappelle qu'il y a de la navigation sur le fleuve Saint-Laurent et qu'un navigateur peut même s'y noyer.

Noter la présence d'un seul témoin alors que la réglementation en prévoit deux; l'explication tient-elle au fait que l'acte a été rédigé trois jours après l'inhumation ?


[Summary:
The church record for the burying of a mariner in Rivière Pentecôte, Québec.]

dimanche 20 novembre 2011

Joseph-Élie Cayouette

Il est né aux États-Unis dans l'état du Maine, le 17 novembre 1883. Il est le fils de Joseph-Nile (Nil) Cayouette et de Lésian-Nancy (Lizzie; Elizabeth) Fournier.

Le 17 juillet 1906, il se marie en premières noces dans la paroisse Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie de Montréal avec Antonia Ouellette, fille de Nazaire Ouellette et d'Aglaé Collin.

Le 21 février 19168, il se marie en secondes noces dans la paroisse Sainte-Philomène de Montréal avec Marie-Louise-Dorothée Charest.

Le 14 janvier 1957, il décède dans la paroisse Saint-Georges de Montréal et est inhumé le 17 à l'âge de 73 ans et 1 mois.


[Summary :
The information aboout Joseph-Élie Cayouette.]

samedi 19 novembre 2011

Le premier ministre Honoré Mercier comme parrain

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 2 octobre 1889 font état de l'acte de baptême suivant :

«B 130 Marie Joseph Caron

Le deux octobre mil huit cent quatre vingt neuf, nous prêtre, vicaire de cette paroisse, avons baptisé Marie Joseph, né la veille, fils légitime de Louis Caron, messager du Premier Ministre de la Province de Québec et de Catherine Sirois de cette paroisse. Le parrain a été L'Honorable Honoré Mercier, Premier Ministre de la Province de Québec, et la marraine Dame Hermine St Denis épouse du Sieur Paul de Cazes, soussigné avec nous. Le père n'a su signer. Lecture faite.
P. de Cazes Honoré Mercier J. Eug. Geo. Têtu ptre
».

La présence du premier ministre à ce baptême s'explique par le fait que le père est à son emploi.


[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Québec, Québec.]

vendredi 18 novembre 2011

Deux prénoms erronés dans un acte de sépulture

Les registres de l'Aylwyn Anglican Chrurch dans le comté de Labelle pour le 22 mai 1900 font état de l'acte de sépulture suivant :

«Theyer buried

Mary Shaver, wife of William Henry Thayer of the township of Wright, Province of Quebec, died in the twentieth day of May Anno Domini nineteen hundred and was buried at Gracefield in the Cemetery of St James' Church on the twenty second day of the same month and year; aged thirty six years and eight months.
By me
L.V. Larivière, Incumbant
Witnesses Thomas Mulligan James Derby».

Au bas de l'acte, on peut lire l'annotation suivante :

«In the above entry the words "Mary" and "William Henry" must be substituted for the words "Alice" and Richard Edward" L.V. Larivière».

L'erreur du rédacteur telle que mentionnée dans cette annotation n'est pas banale puisqu'il s'agit du prénom de la défunte et de celui de son époux.

Noter que la défunte est identifiée dans la marge sous son patronyme de femme mariée.


[Summary :
The church record for the burying of a woman in the Labelle County, Québec.]

jeudi 17 novembre 2011

De la mission de Perthuis

Les registres de la paroisse Saint-Bernardin de Sienne de Rivière-à -Pierre pour le 28 septembre 1900 font état de l'acte de baptême suivant :

«B. 22 M. Adrienne Barret Perthuis

Le vingt huit septembre mil neuf cent nous prêtre missionnaire soussigné, avons baptisé Marie Adrienne née la veille, fille légitime de Abraham Barrret, contremaître, et de Malvina Trudel, de la mission de Perthuis. Parrain Adélard Maras, marraine, Amanda Barret, soeur de l'enfant qui n'ont pu signer, de même que le père faute de registre. Lecture faite.
Odilon Blanchet ptre
.».

Noter que l'absence de signatures au bas de l'acte s'explique par l'absence du registre.

Le toponyme «Perthuis» désigne un lieu-dit lié à la construction de la voie ferrée.


[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Rivière-à-Pierre, Québec.]

mercredi 16 novembre 2011

L'inhumation d'un indigent à North Bay en Ontario

Les registres de la paroisse L'Assomption de North Bay en Ontario pour le 18 mars 1911 font état de l'acte de sépulture suivant :

«Joseph Edmond Gourdeau.

Died in Victoria Hospital, North Bay March 17/11 Joseph Edmond Gourdeau, aged about 25 yrs. - Heart disease - Single. Buried March 18/11 in N. Bay - Wrote Mrs Louis Julien 77 st Bonaventure St St. Malo, Quebec city.- He had no money and relatives could not afford to bury him.
?
».

Il est peu fréquent de voir dans le texte d'un acte de sépulture le détail des démarches effectuées pour l'inhumation d'une personne.


[Summary :
The church record for the burying of a man in North Bay, Ontario.]

mardi 15 novembre 2011

Emma Jean Louise Caillouette

Elle est née à Willimantic (Connecticut; Windham County) le 6 décembre 1901.

À une date et dans un endroit inconnus, elle s'est mariée avec Harol Dolan.

Le 16 juin 1992, elle est décédée à Meriden (Connecticut; New Haven County; Veterans Memorial Medical Center) à l'âge de 90 ans et 6 mois.


[Summary :
The information about Emma Jean Louise Caillouette.]

lundi 14 novembre 2011

Dont la succursale missionnaire est rattachée à l'Église baptiste de Maskinongé

Les registres de l'Église française dite baptiste de Maskinongé pour le 23 mars 1905 font état de l'acte de naissance suivant :

«Naissance Richard Michell 8 février 1905

Aujourd'hui, le vingt troisième jour de Mars mil neuf cent cinq nous est présenté pour être enregistré Richard Michell, fils jumeau, né le premier, le huit février de la présente année, issu du mariage légitime de Monsieur Frank Michell, journalier de la paroisse St Pierre Baptiste, comté du Mégantic, mais dont la succursale missionnaire est rattachée à l'Eglise Baptiste de Maskinongé; et de son épouse Sarah Drapeau.
St Jean Baptiste le vingt trois mars mil neuf cent cinq.
R Arnaud ministre offant
Frank Sa X marque Michell Sarah Drapeau Michel Drapeau N. Grégoire, Pasteur
».

Dans les communautés religieuses autres que catholiques, les lieux de desserte ne sont pas toujours contigus et, parfois comme dans le cas présent, sont séparés par une grande distance.

Noter la signature de la mère au bas de l'acte et la mention de l'ordre de la naissance de cet enfant jumeau, une information trop rare dans les registres.


[Summary :
The church record for the registration of a boy in Maskinongé, Québec.]

dimanche 13 novembre 2011

Enseveli vers le milieu du côté droit du cimetière

Les registres de la paroisse Nativité de Notre-Dame de Bécancour pour le 29 mai 1763 font état de l'acte de sépulture suivant :

«5

Le vingt neuvième mai est mort en cette paroisse augustin arrebourt agé de vingt quatre ans fils de augustin arrebourt et de josette ses pere et mere et a ete enseveli avec les ceremonies ordinaires vers le milieu du cotté droit du cimetière en foy de ce jay signé
SP. Gounon j
».

En dépit des précisions apportées sur la localisation du corps dans le cimetière, retrouver ce corps s'avérera une tâche difficile.

Noter l'absence de mention de l'année dans l'acte et celle du patronyme de la mère.


[Summary :
The church record for the burying of a man in Bécancour, Québec.]

samedi 12 novembre 2011

Avons béni la sépulture de François Lévêque

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le 17 août 1890 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S.12 Frs. Lévêque

Le dix sept août, mil huit cent quatre vingt dix, nous, prêtre, missionnaire soussigné, avons béni la sépulture de François Lévêque, époux de Basilice Hamilton, décédé en mai, mil huit cent quatre vingt quatre, à l'âge d'environ soixante quinze ans, et inhûmé dans le cimetière du Petit Portage, Rivière Pentecôte. Présents : John Cronest? & Ignace Labrie qui n'ont pu signer.
H. Lemay Ptre Miss.».

Cet acte ayant été rédigé six ans plus tard que le décès de cet homme, il ne faut pas se surprendre que le jour de ce décès ne soit pas indiqué. Par ailleurs, comment expliquer un tel délai, et ce même de la part d'un missionnaire ?


[Summary :
The church record for the burying of a man in Rivière Pentecôte, Québec.]

vendredi 11 novembre 2011

La translation des corps de trois missionnaires Jésuites

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 12 mai 1891 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S. 46 Missionnaires jésuites Jean de Quen François Duperron Jean Liégois

Le douze mai mil huit cent quatre vingt onze, nous soussigné, Thomas Duhamel, Archevêque d'Ottawa, avons inhumé dans la chapelle des Dames Ursulines de Québec, les corps des trois missionnaires Jésuites, Jean de Quen, François Duperron et Jean Liégois. Les corps de ces trois missionnaires avaient été déposés dans l'ancienne Chapelle des Jésuites, où ils furent trouvés lors des fouilles faites dans cette chapelle, en mil huit cent soixante quinze. Ils furent ensuite déposés dans le charnier du cimetière Notre-Dame de Belmont, et c'est de là qu'ils furent transportés solennellement, ce jour, et inhumés dans la chapelle des Ursulines; en présence de messeigneurs Fabre, Archevêque de Montréal; Racine, Evêque de Sherbrooke; Bégin, Evêque de Chicoutimi, Blais, Evêque de Saint-Germain de Rimouski; Langevin, Archevêque de Léontopolis; et d'un grand nombre d'autres prêtres réguliers et séculiers, dont plusieurs ont signé avec nous. Lecture faite.
+ L.F. Ev. des Trois-Rivières
+ L.Z. Ev de S. Hyacinthe
+ Zéphirin Ev. de Leuthere? vic.apost. de Pontiac
+ Aldré-Albert Ev. de St-Germain de Rimouski
+ Edouard Chn Arch. de Montréal
+ I. Thomas Archev. d'Ottawa
Lé Marois V.G.
P. Hamel
Lewis Drummond sj.
J.E. Désy S.J.
J. Cl. Arsenault ptre
».

Noter que, comme dans le cas présent, la translation de corps est parfois inscrite dans les registres comme un acte de «sépulture», que cette translation a été effectuée seize ans après la découverte des corps et, enfin, la présence d'une croix avant la signature de chacun des évêques.


[Summary :
The church record for the translation of three corpses in Québec, Québec.]

jeudi 10 novembre 2011

George A. Caillouette

Il est né à Willimantic (Connecticut; Windham County) le 26 octobre 1899. Il est le fils d'Auguste-Alfred Caillouette et de Delina Melina Genard.

Il est décédé à Vernon (Connecticut; Tolland County) le 7 janvier 1983 à l'âge de 83 ans et 2 mois.

Il a exercé la profession de chiropraticien.


[Summary :
The information about George A. Caillouette.]

mercredi 9 novembre 2011

Environ le quinzième du mois d'octobre

Les registres de la paroisse Sainte-Marie Madeleine du Cap-de-la-Madeleine pour l'année 1737 font état de l'ace de baptême suivant :

«Baptème de Jean Baptiste Garand

L'an mil sept cent trente six et environ le quinzième du mois d'octobre a été baptisé par le R. Pere Bernardin Recolé faisant pour lors les fonctions curiales dans cette paroisse, Jean Baptiste, né deux ou trois jours avant son baptème, du légitime mariage de François Garand et de Margueritte Larose ses pere et meère de cette paroisse, et le dit R. pere Bernardin n'ayant pu l'écrire pour lors sur le régistre et le marguiller en charge nous en ayant assuré et prié de l'écrire, comme de présent, curé de cette paroisse J'ay en foy de ce signé.
Levasseur pretre
».

Il s'agit d'un acte reconstitué et placé entre un acte de mariage du 4 février et un acte de baptême du 14 avril 1737.

En pratique, il sera impossible de connaître les dates de naissance et de baptême de ce garçon. Un bel exemple des dangers de reconstituer un acte après la tenue d'un événement et sur la seule bonne foi d'un marguiller en charge.


[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Cap-de-la-Madeleine, Québec.]

mardi 8 novembre 2011

Chef de section du Cap Laurentide

Les registres de la paroisse Saint-Bernardin de Sienne de Rivière-à-Pierre pour le 26 février 1893 font état de l'acte de baptême suivant :

«B. 8 Marie Louise Délina Sioui

Le vingt six février mil huit cent quatre vingt treize, Nous prêtre missionnaire soussigné avons baptisé Marie Louise Délina, née la veille, fille légitime de Jean Baptiste Sioui, chef de section du Cap Laurentide et de Mathilda Boivin. Le parrain a été Napoléon Bourret de cette mission et la marraine Délima Paquet son épouse soussignée. Le père a déclaré ne savoir signer. Lecture faite.
Delina Paquet F.X. Couture Ptre
».

Un autre exemple de l'influence du chemin de fer sur la toponymie locale; parfois et comme dans le cas présent, la signification d'un toponyme n'est connue que localement.

Voir également le billet intitulé Résident à Miguick et publié le 29 octobre 2011 sur ce blog.



[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Rivière-à-Pierre, Québec.]

lundi 7 novembre 2011

Un Français indigent est inhumé à North Bay en Ontario

Les registres de la paroisse L'Assomption de North Bay en Ontario pour le 23 mars 1910 font état de l'acte de sépulture suivant :

«Emmanuel Bergot. 28 years

Died in Hospital Mar 22/10 North Bay Emmanuel Bergot, aged 28 years, son of Eugene Bergot, of Lannilis (Dept. Finistère, France.). He received the last Sacrements. He was destitute and was cared for and buried in this cemetery Mar 23/10 by St Anthony's Society.
J.J. Obrien
?».

L'information permettant d'identifier correctement cet étranger comprend son nom, son âge, le nom de son père, et son lieu d'origine en France.

Noter que le prêtre officiant n'a pas manqué de mentionner que le défunt avait reçu les derniers sacrements.


[Summary :
The church record for the burying of a man in North Bay, Ontario.]

dimanche 6 novembre 2011

Conjoints en saint mariage par autorité d’une dispense de bans

Les registres de l'église méthodiste d'Acton Vale pour le 30 octobre 1907 font état de l'acte de l'acte de mariage suivant :

«Mariage. Massicotte

Joseph Alfred Massicotte, de la Cité de Montréal, Province de Quebec, gérant, fils majeur de Joseph Massicotte et de Justine Trudeau, son épouse; garçon; et Albina Guertin, fille majeure de Pierre Guertin et de Sarah Kirkland son épouse, furent conjoints en saint mariage par autorité d’une dispense de bans le trente et unième jour du mois d'octobre l'an mil neuf cent sept en présence des témoins soussignés.
Temoins
Joseph Alfred Massic.
Albina Guertin
JA Massicotte.
E.C. Guertin
L. Massicotte, Pasteur
.».

La formulation utilisée par le pasteur et reprise en titre est trompeuse; le consentement des époux et non une dispense de bans est requise pour un mariage.

Noter que le patronyme de l'épouse n'est pas indiqué dans la marge.


[Summary :
The church record for a marriage in Acton Vale, Québec.]

samedi 5 novembre 2011

Marie Anne Della Cécile Cayouette

Elle est née à West Warwick (Rhode Island; Kent County; St. John the Baptist) le 15 août 1918 et a été baptisée le 18. Elle est la fille de Louis-Horace Cayouette et de Della Bouchard.

Le 3 février 1941, elle se marie à West Warwick (Rhode Island; Kent County; St. John the Baptist) avec Norbert Parent, fils de John Parent et de Lucie Cyr.


[Summary :
The information about Marie Anne Della Cécile Cayouette.]

vendredi 4 novembre 2011

Une sépulture constatée par le curé

Les registres de la paroisse Sainte-Anne des Monts pour le 9 avril 1865 font état de l'acte de sépulture suivant :

«Sépult 6 M. Anne Vallée

Le neuf avril mil huit cent soixante et cinq nous soussigné curé de Ste Anne des Monts avons constaté que Marie Anne Vallée decedée le cinq agée de soixante et treize ans, veuve de feu John Calligown, a été inhumée dans le cimetière de cette paroisse le sept en presence de Louis Marin et de Michel Dugas qui n'ont su signer.
P. Vallée ptre
».

Une façon originale pour ce curé de faire savoir que cette inhumation a été faite en son absence.


[Summary :
The church record for the burying of a woman in Sainte-Anne des Monts, Québec.]

jeudi 3 novembre 2011

Gardien du phare de l'île Caroussel

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le 12 juillet 1890 font état de l'acte de sépulture suivant :

«B. 27& S. 7 Anonyme Arcan

Le douze juillet, mil huit cent quatre vingt dix, nous, prêtre, missionnaire soussigné, avons béni la sépulture d'un enfant anonyme, né le vingt huit décembre, mil huit cent quatre vingt neuf, ondoyé le premier janvier mil huit cent quatre vingt dix, décédé le quinze et inhûmé le seize du même mois dans le cimetière des Sept-Isles, enfant légitime d'Alfred Arcan, gardien du phare de l'îsle Caroussel, et de Célina Lévêque. Présents : Nicolas Lévêque et Joseph Lévêque, lesquels n'ont pu signer.
H. Lemay Ptre Miss
.».

La profession du père rappelle que la navigation sur le fleuve Saint-Laurent n'est pas de tout repos et que la présence de phares s'impose pour assurer la sécurité des navires qui l'empruntent.

Comme l'enfant est décédé à l'âge de 19 jours, il est étonnant qu'il n'a pas été prénommé.

Noter la mention de cinq dates dans cet acte : celles de la naissance, de l'ondoiement, du décès, de l'inhumation et, finalement, celle de la rédaction de cet acte de sépulture.


[Summary :
The church record for the burying of an infant boy in Rivière Pentecôte, Québec.]

mercredi 2 novembre 2011

Des signatures de frères

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 4 avril 1891 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S. 33 cher Frère Rénus né Weildéric Leclaire
Le quatre avril mil huit cent quatre vingt onze, nous prêtre soussigné, de l'Ordre des rédemptoristes, de l'église Saint Patrice de Québec, avons inhumé dans le cimetière Notre Dame de Belmont, le corps du Très cher Frère Rénus, des Ecoles Chrétiennes, de la maison Saint Patrice de Québec, né Weildéric Leclaire à Ottawa, décédé à l'Ecole Saint Patrice de Québec, le premier du présent mois, à l'âge de dix neuf ans. Présents : les très chers Frères Théodore, Louis, Raymond, Olyppius, Eugenius et Paulinus, soussignés, avec nous. Lecture faite.
Frère Raymond, " Theodore " Louis " Paulinus " Eugenius " Olippius O. Walsh C.SS.R
.».

La pratique de l'église catholique de donner des noms en religion à certains de ses membres rend difficile l'identification correcte de ceux-ci comme; c'est le cas notamment des membres de communautés de frères [comme dans le présent exemple] et de soeurs.


[Summary :
The church record for the burying of a brother in Québec, Québec.]

mardi 1 novembre 2011

Le nombre d'actes dans les registres de l'état civil

Cette problématique a déjà fait l'objet d'une estimation pour les seuls actes des registres catholiques par Cyprien Tanguay et qui a paru dans les recensements du Canada de 1871 [volume V] et 1881 [volume IV]. Par ailleurs, aucune source ne mentionne le nombre total des actes contenus dans les registres de l'état civil du début de la Colonie à la fin de l'année 2010.

Idéalement, la détermination de ce nombre exigerait un examen minutieux du contenu de chacun des registres produits, une opération peu réaliste.

À partir de différentes informations disponibles, nous avons tenté de faire une estimation la plus fiable possible du nombre d'actes de l'état civil et qui couvre la période du début de la Colonie jusqu'à la fin de l'année 2010.

Cette estimation a été ventilée selon certaines périodes en fonction de la disponibilité de l'information. Les sources utilisées et les hypothèses formulées sont indiquées à la fin.

Les chiffres retenus sont les suivants :

Du début de la Colonie à la fin de 1876 (soit une période de 155 ans)
4 215 000 actes [1] pour la population catholique
et 452 726 actes [2; 3] pour la population non catholique
pour un total de 4 667 726 actes;

de 1877 à 1899 (soit une période de 23 ans)
1 244 589 N;
222 787 M
716 827 D
pour un total de 2 184 203 actes [2] pour la population française
et 316 718 actes [3] pour la population anglaise
pour un total de 2 500 921 actes;

de 1900 à 1925 (soit une période de 26 ans)
2 004 652 N
386 507 M
887 523 D
pour un total de 3 278 682 actes [4];

de 1926 à 1997 (soit une période de 71 ans)
7 290 329 N [4]
2 483 437 M [5]
2 798 599 D [5]
pour un total de 12 572 365 actes;

de 1998 à 2010 (soit une période de 13 ans)
1 023 156 N
291 281 M
723 177
pour un total de 2 037 614 actes [4].

Le grand total est de : 25 057 308 actes.


Commentaires :

- cette estimation est incomplète; il faudrait y ajouter les actes relatifs à la population indienne qui ne sont pas inclus dans l'estimation de Cyprien Tanguay. Se rappeler également que plusieurs sépultures au 17e et 18e siècles n'ont pas été enregistrées
- cette estimation mérite d'être prise en considération en raison notamment du fait que les données sont fiables pour la période de 1900 à 2010 qui est la plus récente et la plus prolifique [17 888 661 actes]
- noter le très grand nombre d'actes [plus de 25 millions], un nombre nettement plus élevé que ce nous avions estimé au départ
- ces deux dernières années, ce nombre s'accroît de près de 170 000 actes par année
- si on prend en compte un nombre moyen de 11 informations requises par la réglementation pour chaque acte [B = 11; M = 13; S = 10], on totalise au minimum plus de 275 millions d' informations, une masse considérable
- pour mémoire :
- les 4 215 000 actes catholiques de Cyprien Tanguay représentent 16,8 % du total des actes
- la Collection Drouin comprend un nombre total estimé de 12 456 281 d'actes jusqu'à la fin de 1940, soit 49,7 % du total des actes; en d'autres termes, un chercheur a accès présentement aux images des actes de l'état civil que pour un acte sur deux
- du 1er janvier 1994, date de la mise en place du Directeur de l'état civil, à la fin de 2010, on compte 3 202 210 actes, soit 12,1 % du total des actes.

Nos remerciements à Bertrand Desjardins, Roland Grenier et Denis Rodrigue pour leur collaboration.

Références :
[1 ] Information tirée du tableau 1 «Population catholique du Québec, nombre de paroisses, missions et institutions dont les registres sont conservés et nombre d'actes de baptême, mariage, sépulture au 31 décembre de diverses années», p. X dans Pauline Bélanger et Yves Landry. Inventaire des registres paroissiaux catholiques du Québec 1621-1876. Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 1990, 352 p. De fait, cette estimation reprend celle effectuée par Cyprien Tanguay.
[2] Informations tirées du tableau 6 «Population moyenne et taux annuels moyens de natalité, de nuptialité et de mortalité par périodes quinquennales de 1711 à 1760 (population canadienne française) et 1761- 1863 (population catholique de la province de Québec) et du tableau 7 [titre idem pour la période de 1881 à 1950] dans Jacques Henripin et Yves Peron, La transition démographique de la province de Québec, p. 43 et 44 paru dans Hubert Charbonneau. La population du Québec : études rétrospectives. Montréal, Boréal, 1973, 111 p.
[3] Les estimations prennent en compte l'absence de registres autres que catholiques jusqu'à 1795, la population totale pour certaines années [1831, 1851, 1861, 1871, 1881 et 1891] du recensement du Canada, les pourcentages de la population catholique et de la population non catholique pour ces mêmes dates, et le nombre d'actes [N, M et D] catholiques pour les périodes; l'estimation du nombre total d'actes pour les non catholiques a été fait en utilisant ces données; par ailleurs, l'estimation du nombre de naissances a été réduit de 10 % pour refléter leur comportement démographique différent de celui de la population catholique
[4] Informations tirées de tableaux [Naissance et taux de natalité, 1900-2010; Mariages et taux de nuptialité, 1900-2010; Décès et taux de mortalité, 1900-2010] accessibles sur le site de l'Institut de la statistique du Québec. Noter que certains chiffres de l'ISQ sont provisoires pour l'année 2010.
[5] Les données sur les mariages et les décès sont celles de l'index des mariages et de l'index des décès 1926-1997 disponibles sur le site de la Société de généalogie de Québec.


[Summary:
A note about the total number of acts in Québec's records.]