vendredi 16 mars 2012

Ils savent signer ou non ?

Les registres de la paroisse Sainte-Anne du Sault (Daveluyville) pour le 11 août 1889 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 19   Marie Corinne Langevin 

Le onzième jour d'aout mil huit cent quatre vingt neuf, nous prêtre soussigné, professeur au Collège Joliette, avons baptisé Marie Corinne, née le neuvième jour du courant, du légitime mariage de Onésime Langevin cultivateur de cette paroisse et de Wilhelmine Mercier aussi de cette paroisse. La parrain a été Siméon Mercier cultivateur de cette paroisse et la marraine Marie Rouleau son épouse. Le père, le parrain et la marraine ont déclaré ne savoir signer.
A Lesieur Ptre       Onésime Langevin       Siméon Mercier        Marie Rouleau».


La seule explication pouvant peut-être justifier le fait que ces signatures ont été biffées tient au fait qu'elles sont placées après celle du prêtre officiant; si cette hypothèse est véridique, il s'agit là d'une situation pour le moins étonnante.  
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Sainte-Anne du Sault, Québec.]

1 commentaire:

Jacynthe a dit…

Bonjour,
J'ai remarqué, pour certain registre, que le curé en recopiant le 2ième registre, recopiait aussi les signatures, alors que d'autres font signer les 2 registres.
Interessant votre blog, je viens souvent le lire.
Bonne journée
Jacynthe