vendredi 30 novembre 2012

L'inhumation de Maria Kearns

Les registres de la Presbyterian Crescent Church de Montréal pour le 24 décembre 1888 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Burial 

Maria Kearns, of the city of Montreal, Servant, died on the twenty second and was buried on the twenty fourth of December, one thousand eight hundred and eighty eigh years. Aged thirty years.
A.B. Mackay Minister
Earl Russell       J Davis». 

L'identification correcte d'une personne est toujours plus difficile en l'absence du nom de son conjoint ou celui de ses parents. Cet acte de sépulture en fournit un bel exemple même si l'âge de la défunte constitue un indice intéressant.
 

[Summary :
The church record for the burying of a woman in Montréal, Québec.]

jeudi 29 novembre 2012

Tué par l'explosion d'une bouilloire

Les registres de la paroisse Sainte-Madeleine du Cap-de-la-Madeleine pour le 9 septembre 1894 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 27   Samuel Beaumier 

Le neuf septembre mil neuf cent quatre vingt quatorze, nous prêtre, vicaire soussigné, avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de Samuel Beaumier, journalier, époux de Agnès Lapointe de cette paroisse, tué accidentellement par l'explosion d'une bouilloire, comme il appert par le certificat du coroner H. Thérien, le sept du mois courant, âgé de trente cinq ans. Présents Joseph Beaumier soussigné et Flavien Lapointe qui a déclaré ne savoir signer. Lecture faite.
Joseph Beaumier       F. Boulay ptre vic.».
 
Un des éléments du contenu de l'acte sert de marqueur de temps; en un sens, il sert à relier l'acte à une certaine époque. 
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Cap-de-la-Madeleine, Québec.]

mercredi 28 novembre 2012

«...né d'hier de parens non mariés ensemble...»

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 17 février 1741 font état de l'acte de baptême suivant :                                           

«B. 23   de Louis Joseph 

Le dix septième février mil sept cent quarante et un par nous soussigné a été baptisé Louis Joseph né d'hier de parens non mariés ensemble le parrein a été Joseph Pinguet et la marreine Marie Jeanne Pinguet lesquels ont signé.
Joseph Pinguet       M.J. Pinguet       Plante ptre.».
 
Noter que les parents ne sont pas mentionnés dans le texte de l'acte.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Québec, Québec.]

mardi 27 novembre 2012

Marie-Alice Cayouette

Les registres de Saint-Prime pour le 24 février 1907 font état de son acte de baptême : 

«B. 13   M. Alice Cayouette     

Le vingt quatre fevrier mil neuf cent sept, nous, curé soussigné avons baptisé Marie Alice née l'avant veille en cette paroisse, fille issue du légitime mariage de Joseph Cayouette cultivateur et de Belsémire Grenier de cette paroisse. Parrain Omer Cayouette, oncle de l'enfant, marraine Josephine Vallé son épouse soussignée. Lecture faite.
Joséphine Vallée       Onés. Lavoie ptre curé.».
 
Le 5 juillet 1932, elle se marie à Saint-Prime avec Alphonse Séguin, fils de Joseph  Séguin et d'Émilie Fraser. Les époux ont alors signé «Alice Cayouette» et «Alphonse Seguin» au bas de l'acte.
 

Nous n'avons pas retracé l'information relative à son décès.
 

[Summary :
The information about Marie-Alice Cayouette.]

lundi 26 novembre 2012

«...né d'hier à L'île Perot...»

Les registres de la paroisse Saint-Joachim de Châteauguay pour le 3 août 1747 font état de l'acte de baptême suivant : 

«Bapte de Joachim guillaume DeLorimier

Cejourd'huy troisiême d'Août, mil sept cent cinquante sept, je soussigné prêtre Recollet faisant les fonctions curialles de cette paroisse, ay baptisé avec les ceremonies ordinaires Joachim guillaume né d'hier à L'île Perot, fils de guillaume Lorimier Ecuyer Lieutenant dans les troupes & de damoiselle Louise Laferté, de la paroisse de La Chine. Son parain a été Joachim Laguespée seigneur de Voispreu, & la marraine demoiselle Marie Joseph de tonty, Epouse du Sr de louviere qui ont signés avec nous.
Lacquespée       Maire joseph Donty       Damour louviere       Fr. Didace Cliche ptre Recollet».
 

Noter également que le toponyme de Lachine a également été modifié de façon particulière.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Châteauguay, Québec.]

dimanche 25 novembre 2012

Un prêtre non qualifié

Les registres de la paroisse Notre-Dame du Rosaire pour l'année 1889 font état de l'examen de conformité suivant :                               

«Nous soussignés, Protonotaire du district de Montmagny, déclarons avoir vérifié l'état de ce régistre & constaté que le prêtre dont le nom se trouve au pied des actes y contenus, ne s'y qualifie pas en la manière voulue par la loi.
En foi de quoi nous avons signé le présent procès verbal sommaire à montmagny le vingt six juin mil huit cent quatre vingt dix.
Bender & Martineau P.C.S.M
 
Un bel exemple de contenu d'un tel examen qui trop souvent malheureusement se limite à la vérification de la présence des dispositions requises par la réglementation. Se rappeler qu'un tel document ne se retrouve qua dans la copie civile d'un registre de l'état civil.
 

[Summary :
The conformity examination for the church records in Notre-Dame du Rosaire, Québec.]

samedi 24 novembre 2012

Dont le corps a été délivré à l'Université Laval

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le mois de janvier 1879 font état de l'acte de décès suivant : 

«Décès 8   Marie Gagné 

Décedée à l'Hotel Dieu de cette ville le 14e janvier courant Marie Gagné agée de 23 ans fille de Jacques Gagné journalier domicilié à St Ambroise et de feue Françoise Lepiec? dont le corps a été délivré à l'école de Médecine de l'Université Laval en vertu de la Loi.
J.H. Bélanger ptre       J.A. Cannon Insp. d'anatomie».
 
Noter que l'acte n'est pas daté et que le sort réservé au corps et notamment la date de son inhumation demeure inconnu; un bel exemple où le libellé d'un acte d'un registre de l'état civil est influencé par le pouvoir judiciaire.
 

[Summary :
 The church record for the death of a woman in Québec, Québec.]

vendredi 23 novembre 2012

Un ouvrage d'Elizabeth Shown Mills

L'ouvrage suivant a paru ces derniers mois :

Elizabeth Shown Mills.
Evidence Explained. Citing History sources from Artifacts to Cyberspace.
Baltimore (Maryland), Genealogical Publishing Company, 2012, 885 p. (Second edition).
 
Des éléments de contexte
- ce livre a été produit dans le contexte de l'établissement d'une preuve en généalogie, ce que les Américains appellent la Genealogical Proof Standard (GPS). Une telle approche n'a pas été empruntée au Québec et, au fait, aurait-elle pu l'être ? Au Québec, la richesse du contenu des registres de l'état civil et leur grande accessibilité relèguent quelque peu dans l'ombre la problématique de la preuve en généalogie
- l'auteure est une autorité reconnue aux États-Unis sur les aspects théoriques de la généalogie et qui s'intéresse aux questions de fond
- ce livre traite de réalités américaines mais la plupart d'entre elles se rencontrent au Québec
 Commentaires :
- un tour d'horizon complet et fouillé des diverses sources regroupées par «univers»; de l'information intéressante et de nombreux exemples pratiques sur la façon de citer une source, une réalité à laquelle tout chercheur est souvent confronté; plusieurs parties peuvent servir de modèle
 - deux parties théoriques se retrouvent au début du livre et qui font un dixième du nombre total de pages soit :
Fundamentals of evidence analysis [p. 13-38]
Fundamentals of citation [p. 39-90] 

- des éléments particuliers à souligner :
- un livre volumineux (885 pages au total) conçu dans une perspective utilitaire : des indications relatives à la fiabilité de la source; des exemples d'une référence citée une première fois et la façon d'y référer ultérieurement...
- un style factuel, un texte aéré et souvent disposé en points de forme; le tout prend ultimement quelque peu la forme d'un dictionnaire
- la présence d'un glossaire [p. 819-830]
- la présence d'un index détaillé [p. 835-885]
- la présence de plusieurs pages de couleur grise truffées de «Quick Check Models» et de nombreux exemples
- une reliure de grande qualité

-  un ouvrage actuel compte tenu de la nature de son contenu et de son traitement; les courriels, les blogues et les tweets sont notamment traités

- une réserve : le traitement des notices nécrologiques est beaucoup trop bref compte tenu de l'importance conjoncturelle grandissante de cette source.
 
Bref, un livre de référence de qualité et de bon aloi mais difficile à recenser correctement en raison du grand nombre et de la diversité des informations traitées; d'une utilité assurée pour tout chercheur. 
 

[Summary :
Some comments on a book by Elizabeth Shown Mills pertaining to sources and citation.]

jeudi 22 novembre 2012

Marie-Jeanne-Gérardine Cayouette

Les registres de Saint-Prime pour le 14 octobre 1904 font état de son acte de baptême :                     

«B. 60   Cayouette Marie Jeanne Gérardine 

Le quatorze octobre mil neuf cent quatre, nous, soussigné, Vicaire de cette paroisse, avons baptisé, Marie Jeanne Gérardine, fille du légitime mariage de Joseph Cayouette cultivateur et de Belsimire de cette paroisse. Le parrain a été  Théodore Grenier, frère de la mère, et la marraine Eugénie Girard de cette paroisse, qui, ainsi que le père, ont signé avec nous. Lecture faite.
Joseph Cayouette       théodore Grenier       Eugénie Girard       J. Edmour Côté, Vicaire».
 
Noter que la date de sa naissance n'est pas indiquée à l'acte.
 
Le 4 janvier 1959, elle décède à Saint-Prime à l'âge de 55 ans et 2 mois.
 

[Summary :
The information about Marie-Jeanne-Gérardine Cayouette.]

mercredi 21 novembre 2012

Un acte incomplet mystérieux dans le registre

Les registres de la paroisse Saint-Jean de l'Île-d'Orléans pour le 14 août 1791 font état de l'information suivante : 

«S.  ? ? ?         

Le 14 août 1791, sép. de .... - Acte commencé, non terminé. Dequi s'agit-il ? Ce commencement d'acte n'existe pas dans le double de Québec.».
 

Cette inscription rappelle que les événements relatifs à l'état civil n'ont pas tous été consignés dans les registres. Noter qu'il s'agit ici d'un registre recopié. 
 

[Summary :
The church record for an incomplete act in Saint-Jean (I.O.), Québec.]

mardi 20 novembre 2012

Baptisée plus de six mois plus tard

Les registres de la Presbyterian Church de Saint-Cyprien pour le 17 mai 1905 font état de l'acte de baptême suivant : 

«Le 17 mai en l'an mil neuf cent cinq nous, pasteur sous-signé, avons baptisé en présence des témoins qui ont signé nous, Sybie, fille légitime de Charles Deschènes cultivateur demeurant à Dequen paroisse du Lac St Jean et de Marie Sasseville son épouse, née le vingtième jour d'octobre mil neuf cent quatre.
                J.C. Mousseau pasteur
Témoins : Willie Deschênes
                Lizzie Deschênes.».
 

Noter le long délai entre la date de naissance et celle du baptême de l'enfant; l'éloignement du pasteur est en cause. Pour mémoire, le canton de De Quen renferme notamment la municipalité de Lac-Bouchette.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Saint-Cyprien , Québec.]

lundi 19 novembre 2012

La soeur d'un sénateur est inhumée au Cap-de-la-Madeleine

Les registres de la paroisse Saint-Madeleine du Cap-de-la-Madeleine pour le 10 juillet 1893 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 17   Eloïse Montplaisir 

Le dix juillet, mil huit cent quatre vingt treize, nous, curé soussigné, avons inhumé, dans un caveau sous l'église paroissiale de cette paroisse, le corps de Eloïse Montplaisir, fille de feu Paschal Montplaisir, cultivateur, et de feu Victoire Crevier de Bellerive de cette paroisse, décédée depuis trois jours, agée d'environ soixante ans munie des sacrements de l'Eglise. Presents L'Honnorable Hippolyte Montplaisr, son frère, Senateur, Anselme Lapointe, son neveu, et autres soussignés et un grand concours de parents et d'amis qui ne se sont pas présentés pour signer.
H. Montplaisir       P. Désilets N.P.       J.P. Chenier       J. Johnston       G. Desilets Insp des P.       Anselme Lapointe        L. Guy Duguay p curé».
 

La mention pour le frère de la défunte de la qualité de sénateur n'est pas fortuite; les représentants de l'église catholique ont souvent été sensibles aux diverses manifestations du pouvoir politique. Noter l'ouverture manifestée par le curé en ce qui a trait à la signature des témoins à cette cérémonie.
 

[Summary :
The church record for the burying of a woman in Cap-de-la-Madeleine, Québec.]

dimanche 18 novembre 2012

Le seigneur de Bellechasse est inhumé à Québec

Les registres de la paroisse Notre-Dame des Anges de Québec pour le 3 décembre 1750 font état de l'acte de sépulture suivant :                                                   

«Nicolas Rigauville Seigneur de Bellechassse. 

l'an mil sept cent cinquante le trois de decembre est decedé Nicolas Rigoville Ecuier Seigneur de Belle Chasse après avoir recu  le sacrement de l'extremonction Son corps a été inhumé dans le cimetière de la paroisse de Notre Dame des Anges par nous missionnaire de la dite Eglise en foy de quoy jay signé
A Maurice Imbault ptre».
 

Noter la variation de la graphie du patronyme dans le texte de l'acte et dans la marge.
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Québec, Québec.]

samedi 17 novembre 2012

Joseph-Alphonse-Gérard Cayouette

Les registres de la paroisse de Saint-Prime pour le 10 septembre 1903 font état de son acte de baptême : 

«B 49   Cayoüette Joseph Alphonse Gérard 

Le dix septembre mil neuf cent trois, nous soussigné, Prêtre, curé de cette paroisse, avons baptisé Joseph Alphonse Gérard, né la veille fils légitime de Joseph Caÿoüette , cultivateur, et de Belzémire Grenier, de cette paroisse. Le parrain a été Joseph Grenier, cultivateur, oncle maternel, et la marraine a été Marie Laflamme son épouse, tous deux de cette paroisse, qui, ainsi que le père, ont signé avec nous. Lecture faite.
Marie Laflamme       Joseph Grenier       Joseph Cayouette.       J.L.E. Lauriot ptre curé».
 
Noter les deux variantes du patronyme dans le texte de l'acte et dans la marge. Il est entré en religion chez les Frères-Ouvriers de St-François Régis de Vauvert. 

Le 11 janvier 1972, il est décédé à Chicoutimi et a été inhumé dans la paroisse Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus d'Arvida à l'âge de 68 ans et 3 mois.
 

[Summary :
The information about Joseph-Alphonse-Gérard Cayouette.]

vendredi 16 novembre 2012

«...nés sur les Côtes de la Brador...»

Les registres de la paroisse de Notre-Dame de Québec pour le 19 septembre 1818 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B B 

Le dix neuf septembre mil huit cent dix huit, nous prêtre soussigné avons supplée les cérémonies des baptêmes à Louis Joseph et Marie Marguerite nés sur les Côtes de la Brador le premier agé de dix huit mois la seconde agée de quatre ans nés du légitime mariage de Louis Lessard charpentier et de Marie Bonanfant Parrein de Louis Joseph Martin Parant, marraine Marie Angélique Parant soussignés Parrein de Marie Marguerite François Coulombe marraine Marie Sénéchasles qui ainsi que le père n'ont su signer
Martin paran       marie angélique parant       H. Hudon ptre».
                               

Contrairement à une première impression, il ne s'agit pas d'un acte de baptême pour des enfants jumeaux. Par ailleurs, il sera difficile de connaître la date et le lieu de naissance de ces deux enfants sur la côte du Labrador. 
 

[Summary :
 The church record for the baptism of two children of the same family in Québec, Québec.]

 

 

jeudi 15 novembre 2012

Le registre vérifié a été trouvé correct

Les registres de la paroisse de Saint-Adelphe pour l'année 1894 font état de l'information suivante :                    

«Le présent Registre vérifié par le soussigné a été trouvé correct
Trois Rivières 9 fevrier 1895
JM Dumont
Député P.C.S
 

Les registres de l'état civil font l'objet d'une vérification par le protonotaire qui s'assure que les exigences de la réglementation ont été rencontrées. Dans la plupart des cas, le résultat de cette opération ne donne rien de particulier comme dans le présent exemple. Se rappeler que cet examen de conformité ne se fait que sur la seule copie civile du registre.
 

[Summary :
The church record for the certificate of compliance in Saint-Adelphe, Québec.]

mercredi 14 novembre 2012

«...sergent dans la police riveraine...»

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 2 mars 1857 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 117   Mary Ann Corcoran 

Le deux mars mil huit cent cinquante sept, nous prêtre soussigné, chapelain de St Laurent du Hâvre, avons baptisé Mary Ann, née le même jour du légitime mariage de Sieur Cornelius Corcoran, sergent dans la police riveraine, et de Dame Julia Omalley, de cette ville. Parrain, Sieur John O'Malley; marraine, Dame Rose Ann O'Malley, son épouse, laquelle seule n'a su signer
John OMalley       Cornelious Corcoran       G.F.E. Drolet ptre».
 

D'une certaine façon, l'emploi du père rend compte de l'importance du fleuve Saint-Laurent dans la vie de la ville de Québec. Sur un autre plan, Cyprien Tanguay dans le Répertoire général du clergé canadien (page 240) mentionne que le prêtre officiant a été chapelain en 1855 à «Saint-Laurent, hâvre de Québec, (Près de ville)» jusqu'en 1858.

 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Québec, Québec.]

mardi 13 novembre 2012

Marie-Odiana Cayouette

Les registres de la paroisse de Saint-Prime pour le 20 août 1899 font état de son acte de baptême :

«B. 39   Cayoüette Marie Odiana 

Le vingt août mil huit cent quatre-vingt-dix-neuf, nous soussigné, Prêtre, curé de cette paroisse, avons baptisé, Marie-Odiana, née le même jour, fille légitime de Joseph Cayoüette cultivateu , et de Belzémire Grenier de cette paroisse. Le parrain a été Joseph Lachance, cultivateur, fils de Moïse, et la marraine a été Odiana Grenier, fille de Joseph, tante maternelle, tous deux de cette paroisse, et qui, ainsi que le père, ont signé avec nous. Lecture faite.
Odianna Grenier       Joseph Lachance       Joseph Cayouette       J.L.E. Lauriot Ptre curé». 

Noter la variante du patronyme dans cet acte de baptême. 

Le 16 juillet 1915, elle entre en religion chez les Augustines sous le nom de Soeur Saint-Ambroise; elle fait sa profession le 2 août 1917. La consultation de ce lien permet de prendre connaissance d'un résumé de sa vie professionnelle. 

Elle décède à Chicoutimi le 26 janvier 1971 à l'âge de 71 ans et 5 mois.
 

[Summary :
The information about Marie-Odiana Cayouette.]

lundi 12 novembre 2012

Prendre Tanguay en défaut

Les registres de la paroisse Saint-Jean de l'Île-d'Orléans pour le 24 mars 1739 font état de l'information suivante relative à un baptême : 

«B.   Allaire 

Le 24 mars 1739, b. de ....(déchirure) Allaire, fille lég. de Joseph Allaire et d'Anne Gagnon, née le même jour. Par. et mar. : ...(effacé et déchirure) .... re et Jeanne Poisson , veuve de Nicolas Xaintonge. Ch.-Fr. Mazurier, ptre».
 
À la suite de l'acte, on peut lire l'annotation suivante :

«Note. D'après Tanguay, l'enfant dont il est question ici a été nommé Etienne. Erreur : Etienne a été baptisé le 11 juillet 1742. Dans le cas présent, il s'agit d'une fille : l'abbé Mazurier, qui fait toujours l'accord du participe, a écrit : a été baptisée, au féminin; puis avant le mot légitime on voit encore l'e final du mot fille. Le vrai nom est-il Marie-Anne, Marie-Joseph  ?».
 
Noter qu'il s'agit d'un registre recopié.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Saint-Jean (I.O.), Québec.]

dimanche 11 novembre 2012

Deux jumelles sont inhumées à Saint-Cyprien

Les registres de la Presbyterian Church de Saint-Cyprien pour le 15 octobre 19005 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Marie Gabrielle Roy et Joséphine Roy, enfant jumelles de Alexandre Roy et d'Adaline Lahaye, son épouse domiciliés à Ham Nord dans le comté de Mégantic, nées le dix sept juillet en l'année mil neuf cent cinq, sont mortes l’une, Marie Gabrielle le treize octobre au soir de la même année, et l’autre Joséphine le lendemain matin, c’est-à dire le matin du 14 octobre de l'an mil neuf cent cinq; et les deux furent enterrées ensemble dans le cimetière de l'église presbytérienne de Ham Nord, en présence du pasteur et des témoins sous-signés, le dimanche 15 octobre 1905.
J.E. Mousseau pasteur
Témoins     Damien St Cyr
                 Zéphirin Roy.»      
 

Il est  toujours étonnant de constater que des jumeaux décèdent en même temps ou dans une intervalle de temps rapproché. Noter le libellé particulier du texte de cet acte.
 

[Summary :
The church record for the burying of two twin girls in Saint-Cyprien, Québec.]

samedi 10 novembre 2012

Un élève se noie accidentellement au Cap-de-la-Madeleine

Les registres de la paroisse Saint-Madeleine du Cap-de-la-Madeleine pour le 13 juillet 1892 font état de l'ace de sépulture suivant :                             

«S. 10   Francois Courteau     

Le treize juillet mil huit cent quatre vingt douze, nous, curé, soussigné, avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de Francois Courteau, fils légitime de Hubert Courteau, journalier, et d'Emélie Rocheleau, des Trois-Rivières, noyé accidentellement dans le premier des chenaux, près des quais de l'Isle-Baptiste, le onze du mois courant. Présents à l'inhumation : Hubert Courteau, son père et Alphonse Courteau son oncle lesquels ont declaré ne savoir signer. L'enfant était élève des Ecoles Chrétiennes et ont quelques uns des Revds Freres signé avec nous.
Frère Odillo
  "      Omer
"    NatalieuJohn?
Raoul Rocichon
Arthur Robichon
L Guy Duguay ptre curé».

 
Noter la précision du lieu du décès. 
 

[Summary :
The church record for the burying of a boy in Cap-de-la-Madeleine, Québec.]

vendredi 9 novembre 2012

Le parrain n'a pas signé

Les registres de la paroisse Saint-Laurent de l'Île-d'Orléans pour le 15 avril 1687 font état de l'acte de baptême suivant :                                            

«B.   Antoine Cavalier 

L'an mil six cent quatre-vingt-sept, le quinzième jour du mois d'avril, par moy prestre soussigné, faisant les fonctions curiales dans cette paroisse, a été baptisé Anthoine, ne le jour précédent, fils de louis Cavaleir et d'Agnez Olivier, sa femme. le parrain a esté Anthoine Fortier; la marraine geneviève  macré?, femme de Michel Enaud, tous deux de cette paroisse, et a le parrain signé (1), et la marraine déclaré ne scavoir escrire ny signer, de ce interpellée suivant l'ordonnance.
Grandeville ptre.».

Au bas de l'acte, on peut lire l'annotation suivante :
«(1) Le parrain n’a pas signé lui non plus bien qu’il pût le faire. v. page 25. Le copiste».

 
Noter que le copiste a suivi la même démarche qu'un chercheur pour débusquer l'erreur sur la capacité de signer du parrain mentionnée dans l'acte de baptême.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Saint-Laurent (I.O.) , Québec.]

jeudi 8 novembre 2012

Joseph-Antoine-Arthur Cayouette

Les registres de Saint-Prime pour le 11 juin 1896 font état de son acte de baptême :                              

«B. 20 -   Caÿouette, Joseph Antoine Arthur -

Le onze juin mil huit cent quatre-vingt-seize, nous soussigné, prêtre curé, avons baptisé Joseph Antoine Arthur, né le même jour, fils légitime de Joseph Caÿouette, cultivateur, et de Belzémire Grenier, de cette paroisse. La parrain a été Edmond Miville, cultivateur, oncle paternel par affinité, et la marraine a été Joséphine Caÿouette , tante paternelle , tous deux de cette paroise et soussignés avec nous. Lecture faite.
Edmond Miville       Josephine Cayouette       Joseph Cayouette       J.L.C Lauriot ptre curé». 

Noter la variante du patronyme dans le texte de cet acte. 

Le 22 janvier 1924, il se marie dans la paroisse Saint-Jacques-le-Mineur de Montréal avec Marie-Alma-Lumina-Alexandra Lanoue, fille de Georges Lanoue et d'Alma Jetté. Les époux ont alors signé «Alexandra Lanoux» et «Arthur Cayouette» au bas de l'acte.
 
Il décède à Montréal  le 8 juin 1952 et est inhumé le 11 au cimetière de l'Est (Repos Saint-François d'Assise) à l'âge de 55 ans et 11 mois. 
 

[Summary :
The information about Joseph-Antoine-Arthur Cayouette.]

mercredi 7 novembre 2012

«...de Schalderach...»

Les registres de Havre Saint-Pierre pour le 12 août 1868 font état de l'acte de baptême suivant :

«B. 14   Philippe-Georges Langlois 

Le douze août mil huit cent soixante huit, nous prêtre soussigné, avons baptisé sous condition Philippe Georges, né le trois Avril du légitime mariage de Fabien Langlois pêcheur et de Lysy Crolty de Schalderach. Parrain Jhon Langlois Marraine Anne Jasop, qui ont déclaré ne savoir signer.
Jos. Alf. Pérusse ptre missionnaire».
 

Noter le délai de quatre mois entre la naissance et le baptême de cet enfant de même que le prénom de la mère.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Havre Saint-Pierre, Québec.]

mardi 6 novembre 2012

Un examen de conformité de la copie civile du registre

Les registres de la paroisse Sainte-Agnès de Dundee pour l'année 1871 font état de l'examen de conformité suivant :                                                           

«Vérification
Beauharnois 15 février 1872
 
J'ai trouvé dans ce registre :
1 La résidence et la qualité des parrains et marraines n'est pas contenue dans les actes de baptêmes
2 Dans les baptêmes suivants les parents sont dits etre des Etats-Unis sans autre indication de domicile - 3, 8, 11, 16, 18, 19, 20, 23, 25, 26 et 37.
3 Les enfants illégitimes sont dits "nées de parents inconnus" cependant la date de leur naissance est souvwnt précisée. Il semble impossible que la mère soit inconnue.
4 Dans la sepulture de l'enfant anonyme de Wm Shannon le nom de la mère est en blanc.
5 Dans le mariage 1, l'épouse appelée Zoé Goyette signe Liza Goyette.
6 Il y a un blanc dans le baptême 31.
7 Dan le baptême 42 (dernier acte) il est dit "Joseph Moraut soussigné" et cette signature n'est point au bas de l'acte.
8 Sommaire     total   hommes   femmes
   Baptêmes        43        24            19
   Sepultures         3          2              5
   Mariages           3

P.J. Ubalde Beaudry
Protonotaire».
 

De tels examens se retrouvent normalement à la fin de la copie civile d'un registre. Celui-ci ressemble aux autres en ce qu'il s'attarde notamment à vérifier la conformité du contenu de chacun des actes au regard des exigences de la réglementation. Par ailleurs, il se démarque sur le fait que le protonotaire soulève des interrogations intéressantes qui ressemblent à celles d'un chercheur.
 

[Summary :
The church record for the certificate of compliance in Dundee, Québec.]

lundi 5 novembre 2012

Le jour de l'arrivée du Prince de Galles

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 19 août 1860 font état de l'acte de baptême suivant :                                     

«B. 137.   Albert Huot. 

Le dix neuf aout mil huit cent soixante, nous vicaire soussigné, avons baptisé Albert François Charles, né le dix-huit du courant, jour de l'arrivée du Prince de Galles à Québec, du légitime mariage de Charles Huot, marchand, et d'Aurélie Drolet de cette paroisse. Parain, Charles François Langevin, Marraine, Laure Drolet, épouse d'Isidore Thibodeau, soussigné avec nous ainsi que le père.
Charles Huot       Laure Thibodeau       C.F. Langevin       H.V. Casgrain ptre».
                                            

L'arrivée de ce dignitaire a eu un effet dans la population de Québec comme en témoigne sa mention dans le texte de cet acte. Sur un autre plan, ce garçon a trois prénoms dans le texte de l'acte dont un seul est mentionné dans la marge. Doit-on considérer ce dernier comme le prénom usuel ? Dans ce cas, il serait avisé de vérifier le prénom de ce dernier à son mariage ou à son décès.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Québec, Québec.]

dimanche 4 novembre 2012

Des notes utiles relatives à un baptême

Les registres de la paroisse Saint-Jean de l'Île-d'Orléans pour le 28 janvier 1736 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B.   Fortier     

Le 28 janvier 1736, b. de Marie-Françoise Fortier, fille de Joseph Fortier et de Marie-Joseph Feuilleteau, sa fem. Par. et mar. : Gabriel Feuilleteau et Marguerite-Angélique Fortier. - Mazurier, ptre». 

Au bas de l'acte, on peut lire la note suivante :
«Note. A cause d'une déchirure, le nom de baptême de l'enfant manque dans l'acte. Tanguay l'appelle Marie Françoise et je crois qu'il a raison : une Marie-Françoise Fortier se marie à S.-Jean le 26 août 1754 avec J.-B. Fontaine et ce ne peut être une autre personne que la présente baptisée, puisque Joseph Fortier et Marie-Joseph Feuilleteau n'ont pas d'autre fille de ce nom».
 

Un bel exemple qui illustre la difficulté parfois d'identifier correctement une personne dans un acte de l'état civil. Noter qu'il s'agit d'un registre recopié et manuscrit. 

 
[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Saint-Jean, I.O., Québec.]

samedi 3 novembre 2012

Marie-Rosa Cayouette

Les registres de la paroisse de Saint-Prime pour le 1er mars 1894 font état de son acte de baptême :

«B 4   M Rosa Cayouette. 

Le premier mars, mil huit cent quatre vingt quatorze, nous prêtre curé soussigné, avons baptisé, Marie Rosa, née la veille, fille légitime de Joseph Cayouette, cultivateur et de  Belzémire Grenier de cette paroisse. Parrain Alfred Cayouette, marraine Almanda Grenier, oncle et tante de l'enfant tous deux de cette paroisse, ils ont signé avec nous ainsi que le père présent. Lecture faite.
Almanda Grenier       Alfred Cayouette       Joseph Cayouette       J.A. Girard ptre».
 

Les registres de la paroisse Saint-François-Xavier de Chicoutimi pour le 28 novembre 1907 font état de son acte de sépulture :
«S 133   Rosa Caouët (13 ans) 

Le vingt huit novembre mil neuf cent sept, nous, vicaire de cette paroisse, le corps de Rosa, décédée le vingt six novembre, à l'Hotel-Dieu St Valier, à l'âge de treize ans, fille légitime de Joseph Caouët, journalier et de feu Belzémire Grenier de St. Prime. Présents Alphonse Babin et Ovide Couture soussigné avec nous. Lecture faite.
Ovide Coutur       J.A. Bourgoing ptre».
 


[Summary :
The information about Marie-Rosa Cayouette.]     

vendredi 2 novembre 2012

Un registre retrouvé dix ans plus tard

Les registres de la Presbyterian Church de Saint-Cyprien pour l'année 1904 font état de l'information suivante : 

«668 rue Gilford, Montreal.
21 juillet 1914

The Protonotary
          Montreal. 

Sir : This Church register which was supposed to have been stolen or lost has been found at last after years of search & send the same to you to be registered according to the laws of our Province.
Kindly submitted most respectfully yours.
J.E. Menançon.».
 

Un autre exemple de la qualité de la tenue des registres de l'état civil par les différents curés, pasteurs ou greffiers. Ce texte est placé en début du registre pour l'année 1904.
 

[Summary :
An information about the church record in Saint-Cyprien, Québec.]

jeudi 1 novembre 2012

Inhumé dans le caveau du choeur qui sert de sépulture

Les registres du Monastère des Ursulines de Québec pour le 2 avril 1868 font état de l'acte de sépulture suivant :                                                  

«Sépulture,  Sr. Marie Sophie Bérubé. 

Le deux avril mil huit cent soixante et huit nous prêtre vicaire de St. Roch de Québec soussigné avons inhumé dans le caveau du choeur qui sert de sépulture en ce monastère de Saint Ursule, le corps de Sœur Marie Sophie Bérubé de St. Michel  religieuse de choeur, décédée le trente mars dernier, âgée de trente trois ans, après avoir passé onze ans et demi en religion, fille de feu Felix Bérubé cultivateur et de défunte Thècle Côté de la paroisse de Saint Simon. Étaient présents le révérend Messire Joseph François Bérubé curé de Saint Flavien et frère de la défunte et révérend Messire Joseph Catellier et Messire Cyprien Tanguay et autres qui ont signé avec nous, lecture faite.
Jos Fr. Bérubé ptre       Geo. L. Lemoine ptre       Cyprien Tanguay ptre        Jos Mercier p».
 

Noter que le nom en religion de cette soeur n'est pas mentionné dans le texte de l'acte et l'absence de soeurs qui signent au bas de l'acte, une situation peu fréquente dans  ce genre d'acte.
 

[Summary :
The church record for the burying of a nun in Québec, Québec.]