Affichage des articles dont le libellé est Rivière Pentecôte. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Rivière Pentecôte. Afficher tous les articles

lundi 21 novembre 2011

Un navigateur de Québec noyé accidentellement

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le 26 novembre 1894 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S. 8 Jean Chiasson (noyé)

Le vingt-six novembre mil huit cent quatre-vingt-quatorze, nous, prêtre, missionnaire soussigné, avons béni la sépulture de Jean Chiasson, navigateur de Québec, noyé accidentellement à la Baie Trinité, le onze du courant et inhûmé le vingt-trois du même mois, dans le cimetière des Islets Caribou en présence d'Ambroise Bilodeau, qui n'a pu signer.
J. Lemay Ptre Miss
.».

Le texte de cet acte rappelle qu'il y a de la navigation sur le fleuve Saint-Laurent et qu'un navigateur peut même s'y noyer.

Noter la présence d'un seul témoin alors que la réglementation en prévoit deux; l'explication tient-elle au fait que l'acte a été rédigé trois jours après l'inhumation ?


[Summary:
The church record for the burying of a mariner in Rivière Pentecôte, Québec.]

samedi 12 novembre 2011

Avons béni la sépulture de François Lévêque

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le 17 août 1890 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S.12 Frs. Lévêque

Le dix sept août, mil huit cent quatre vingt dix, nous, prêtre, missionnaire soussigné, avons béni la sépulture de François Lévêque, époux de Basilice Hamilton, décédé en mai, mil huit cent quatre vingt quatre, à l'âge d'environ soixante quinze ans, et inhûmé dans le cimetière du Petit Portage, Rivière Pentecôte. Présents : John Cronest? & Ignace Labrie qui n'ont pu signer.
H. Lemay Ptre Miss.».

Cet acte ayant été rédigé six ans plus tard que le décès de cet homme, il ne faut pas se surprendre que le jour de ce décès ne soit pas indiqué. Par ailleurs, comment expliquer un tel délai, et ce même de la part d'un missionnaire ?


[Summary :
The church record for the burying of a man in Rivière Pentecôte, Québec.]

jeudi 3 novembre 2011

Gardien du phare de l'île Caroussel

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le 12 juillet 1890 font état de l'acte de sépulture suivant :

«B. 27& S. 7 Anonyme Arcan

Le douze juillet, mil huit cent quatre vingt dix, nous, prêtre, missionnaire soussigné, avons béni la sépulture d'un enfant anonyme, né le vingt huit décembre, mil huit cent quatre vingt neuf, ondoyé le premier janvier mil huit cent quatre vingt dix, décédé le quinze et inhûmé le seize du même mois dans le cimetière des Sept-Isles, enfant légitime d'Alfred Arcan, gardien du phare de l'îsle Caroussel, et de Célina Lévêque. Présents : Nicolas Lévêque et Joseph Lévêque, lesquels n'ont pu signer.
H. Lemay Ptre Miss
.».

La profession du père rappelle que la navigation sur le fleuve Saint-Laurent n'est pas de tout repos et que la présence de phares s'impose pour assurer la sécurité des navires qui l'empruntent.

Comme l'enfant est décédé à l'âge de 19 jours, il est étonnant qu'il n'a pas été prénommé.

Noter la mention de cinq dates dans cet acte : celles de la naissance, de l'ondoiement, du décès, de l'inhumation et, finalement, celle de la rédaction de cet acte de sépulture.


[Summary :
The church record for the burying of an infant boy in Rivière Pentecôte, Québec.]

dimanche 27 mars 2011

Décédé dans le bois

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le 5 mars 1893 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S. 2 Pierre Tirnish

Le cinq mars mil huit cent quatre vingt treize, nous, prêtre, missionnaire soussigné, avons inhumé dans le cimetière de la Rivière Pentecôte le corps de Pierre, décédé dans le bois le trente novembre dernier, à l'âge d'un an et dix jours, fils légitime de Pierre Tirnish et de Marie Astor, sauvages montagnais. Présents : Zénon Pâquet et Georges Volant qui n'ont pu signer. Lecture faite.
P. Lemay ptre miss
.».

Noter l'imprécision du lieu du décès et le délai de plus de trois mois entre la date du décès et celle de l'inhumation : des situations qui se rencontrent fréquemment dans des actes de l'état civil relatifs à des indiens.


[Summary :
The church record for the burying of an indian boy in Rivière Pentecôte, Québec.]

mardi 15 mars 2011

Une explication pour l'absence de signatures dans un registre

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le mois d'août 1866 font état de l'annotation suivante :

«Rapport de Missions – Impossibilité de porter les registres.».

Cette information est placée tout juste avant l'acte de baptême de Zénon Jourdain daté du 8 août 1886.

La portée de cette information signifie qu'aucune des personnes présentes à un acte et sachant signer n'a pu le faire au bas de cet acte; dans certains autres registres, le prêtre officiant faisait état d'une situation analogue dans le texte même des actes concerés.


[Summary :
An annotation about the lack of signings in some church records in Rivière Pentecôte, Québec.]

jeudi 10 mars 2011

Un voyageur difficile à identifier

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le 9 juin 1891 font état de l'ace de sépulture suivant :

«S. 12 Alfred Bernier

Le neuf juin, mil huit cent quatre vingt onze, nous, prêtre, missionnaire, soussigné, avons inhûmé dans le cimetière de St Patrice de la Pentecôte le corps d'Alfred Bernier, voyageur, dont les parents nous sont inconnus, décédé la veille, à l'âge d'environ quarante-sis ans. Présents : Lois Pâquet & Joseph Desrosiers qui n'ont pu signer.
P. Lemay ptre miss
».

Pour identifier ce défunt, des informations clés manquent : le nom du conjoint ou celui des parents; dans cet exemple, son statut de «voyageur» explique la situation.


[Summary :
The church record for the burying of a man in Rivière Pentecôte, Québec.]

samedi 26 février 2011

À l'endroit appelé "Le Petit Mai"

Les registres de la paroisse Saint-Patrice de Rivière Pentecôte pour le 19 octobre 1900 font état de l'acte de mariage suivant :

«M. 7 Pierre Miville & Caroline Boucher

Le dix neuf octobre mil neuf cent, après la publication d'un ban de mariage et la dispense des deux autres bans, accordée par nous le dix-huit du courant en vertu de nos pouvoirs de missionnaire, entre Pierre Miville, journalier, domicilié à Saint-Patrice de la Pentecôte, veuf majeur de défunte Elisabeth Leblanc, d'une part, et de Caroline Boucher, domiciliée à Sainte Anne des Islets Caribou, à l'endroit appelé "Le Petit Mai", fille majeure de Magloire Boucher, pêcheur, et de Flavie Côté, aussi du Petit Mai, d'autre part, ne s'étant découvert aucun empêchement, nous, prêtre missionnaire soussigné, avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence d'Ambroise Bilodeau, ami des époux et de Joseph Boucher, frère de l'épouse; lesquels, non plus que les époux n'ont pu signer, faute de registre.
P. Lemay ptre miss
».

La mention d'un toponyme local dans un acte de l'état civil présente toujours un intérêt certain. Des questions se posent alors : sa localisation précise, sa signification, son utilisation encore de nos jours... Dans le cas présent, une recherche dans la Banque de noms de lieu du Québec sur le site de la Commission de toponymie du Québec apporte des éléments de réponse à ces interrogations. Plus souvent qu'autrement, la situation est toute autre : il s'agit d'une expression locale qui n'est plus usitée et que l'on ne parvient pas à localiser.

Sur un autre plan, noter les pouvoirs de ce prêtre missionnaire pour accorder certaines dispenses; de ce point de vue, un missionnaire détient un pouvoir plus grand qu'un curé en poste dans une paroisse située à proximité de l'évêché.

Enfin, noter également l'absence de registre qui n'a pu permettre aux personnes concernées de signer, le cas échéant. Sur ce point, il sera nécessaire de faire appel à d'autres sources pour établir la capacité de signer de chacune d'elles.


[Summary
The church record for a marriage in Rivière Pentecôte, Québec.]