Affichage des articles dont le libellé est banc. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est banc. Afficher tous les articles

samedi 7 juin 2008

Le fils du commandant est inhumé dans la chapelle du fort Beauséjour

Les registres du Fort Beauharnois pour le 26 avril 1737 font état de l’acte de sépulture suivant :

«E

L’an mil sept cens trente sept, le vingt sixième du mois d’avril est décédé, en ce fort Beauharnois, à la pointe à la Chevelure, Pierre Charles St-Ours, agé de quarante jours, Fils de Mr Pierre St-Ours, capne des troupes du détachement de La marine et commandant pour Sa Majesté, de ce fort Beauharnois et de Ml Marie Claire Douville, son épouse. Son corps a été inhumé dans la chapelle de ce fort, sous le banc du commandant, le même jour dudit mois et an que dessus. En foÿ de quoÿ, j’ai signé.
F. Pierre Verquaillie R. Ind
».

Occuper le poste de commandant d’un fort en Nouvelle-France comporte des privilèges certains dont celui de pouvoir disposer d’un banc dans la chapelle et d’y faire inhumer son enfant, le cas échéant.


[Summary :

The church record of a child buried under his father’s bench in the chapel of Fort Beauséjour.]