Affichage des articles dont le libellé est note. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est note. Afficher tous les articles

mercredi 23 mai 2012

Rien dans le registre pour cette période

Les registres de la paroisse Saint-Joachim dans le comté de Montmorency pour le mois de décembre 1759 font état de l'information suivante :                                                         

«N.B. 

Il n'y a rien dans les archives de St Joachim qui indique que des registres aient été tenus dans cette paroisse depuis le 16 janvier 1758 jusqu'au 4 octobre 1759. Cependant tout indique le contraire, puisque Monsieur Portneuf a continué à y exercer les fonctions curiales jusqu'au vingt trois août 1759, jour où il a été  massacré par les Anglais, étant à la tête des paroissiens de St Joachim pour les défendre contre les incursions et les brutalités que l'ennemi y faisait, ainsi qu'en fait foi l'acte de sa sépulture à Ste Anne le 26 août 1759.
Jos. G. McCrea, ptre».


Le contenu de cette note explique l'absence d'actes dans le registre pour cette période de 19 mois; un des effets peu publicisé de la guerre de la Conquête.


[Summary :
A note in the he church record of Saint-Joachim, Québec.]

mardi 18 août 2009

Une note dans le registre

Les registres de la paroisse Saint-Joachim de Montmorency en août 1759 font état de la note suivante :

«N. B.

Il n'y a rien dans les archives de St-Joachim qui indique que des registres aient été tenus dans cette paroisse depuis le 16 janvier 1758 jusqu'au 4 octobre 1759 . Cependant, tout indique le contraire, puisque Monsieur Portneuf a continué à y exercer les fonctions curiales jusqu'au 23 août 1759, jour où il a été massacré par les Anglais, étant à la tête des paroissiens de St-Joachim pour les défendre contre les incursions et les brutalités que les ennemis y faisait, ainsi qu'en fait foi l'acte de sa sépulture à Ste-Anne, le 26 août 1759.
Jos. G. McCrea ptre
».

La rédaction d'une telle note témoigne d'un réel souci de bien tenir les registres. Sur un autre plan, il est à souligner que ce curé n'a pas hésité à prendre la tête de ses paroissiens pour assurer leur défense.


[Summary :

An historical note in the church records of Saint-Joachim de Montmorency, Québec.]