Affichage des articles dont le libellé est recension. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est recension. Afficher tous les articles

dimanche 28 avril 2013

Un guide des cimetières du Québec

Le document suivant a été publié récemment :

Guide des cimetières du Québec
Montréal, Fabrique de la paroisse Notre-Dame de Montréal, 2012, 334 p. 

Le contenu :
- ce guide consiste pour l'essentiel en une liste d'informations sur les cimetières du Québec; on y trouve notamment le nom, l'adresse et les adresses géo-référencées des cimetières; une série de cartes son insérées dans une pochette à la fin du volume
- 1 800 cimetières sont présentés par région touristique et plus de 400 d'entre eux sont illustrés; plus de 600 d'entre eux sont également caractérisés par la présence de pictogrammes pour la qualité des panoramas, de l'environnement végétal, des composantes bâties, des éléments de dévotion et des monuments qu'ils renferment
- disséminées au travers de cette liste se trouvent 20 notices rédigées par autant d'experts reconnus en cette matière et qui témoignent de la richesse et de la diversité de ces cimetières
- des annonces et des publicités sont présentes. 

Commentaires :
- l'information clé d'un tel ouvrage réside dans la confection de la liste des cimetières qui a été confectionnée à partir d'un recensement inédit réalisé par la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth entre 2004 et 2010
- cette liste est incomplète [des listes en ligne renferment davantage de noms sans compter que les anciens cimetières notamment sont absents] et peu pratique
- la clientèle visée par cet ouvrage est imprécise; s'agit-il du grand public à la recherche d'une sépulture, du touriste, du chercheur ? Cette situation se reflète dans le traitement du contenu
- le format du guide est particulier, semblable à celui d'un guide de voyage; sur ce plan, on peut s'interroger sur la décision de publier une liste imprimée plutôt qu'une liste en ligne; les corrections et les ajouts éventuels sont de loin facilités par la deuxième méthode
- le traitement des cimetières les plus importants de Montréal et de Québec en particulier est déficient et s'avère de peu d'utilité
- l'emplacement des trop courtes notices dans le texte est pour le moins curieux; de plus, leur contenu trop sommaire est de qualité et de pertinence très inégales. Sur ce plan, on est loin de l'ouvrage définitif sur les cimetières, un chantier qui reste à entreprendre au Québec
- le découpage régional adopté est celui du diocèse catholique pas très connu, et celui des cartes est celui des régions touristiques
- les rares commentaires présents sont souvent un peu courts, tel celui de la page 31 sur le cimetière de Giffard «La majorité des monuments sont de formes similaires» qui ne fait aucune mention de la décision d'un curé pour qui tous doivent être égaux devant la mort
- plusieurs des photographies soulèvent davantage d'interrogations qu'elles ne fournissent de réponses; et pour quiconque connaît certains de ces cimetières, le choix de certaines de ces photographies est discutable
- ce guide a fait l'objet d'une impression de qualité agrémentée de plusieurs photographies en couleur. 

Au net, un ouvrage qui laissera sur sa faim toutes les personnes qui s'intéressent aux cimetières i.e. celles qui privilégient une vue d'ensemble, qui veulent visiter une section en particulier ou encore celles qui s'intéressent à un lot de famille et au contenu d'une épitaphe.
 

[Summary :
Some comments on a cemetery guide in Québec.]

jeudi 24 mai 2007

Un ouvrage produit en collaboration

En généalogie, la collaboration entre chercheurs s’impose parfois pour mener à bien un chantier important. Dans ce cas-ci, huit chercheurs ont uni leurs efforts pour la mise à jour d’un dictionnaire de mariages antérieur publié en 2000 par un auteur unique :


Les descendants de Mathurin Dubé et Marie Campion

Québec, Association des Dubé d’Amérique, 2006, 756 p.


Un peu plus de deux ans de travail ont suffi pour compléter le tout et faire passer le nombre de mariages recensés de 9 566 à plus de 21 000 mariages ou unions. Un chercheur seul n’aurait pu réussir la même chose dans le même laps de temps.

Le résultat publié est intéressant :

- la présentation de l’information est bien faite et très lisible;
- la méthode de classement est peu fréquente : celle utilisée par le frère Éloi Talbot dans ses travaux; par ailleurs, la présence d’un index des conjoints permet de tirer profit de ce classement inhabituel;
- il y a lieu de souligner la présence de notes nombreuses sur la méthodologie utilisée, les difficultés rencontrées et les solutions retenues. Les aspects suivants sont notamment abordés : les orientations, la coordination du travail, la division des tâches, la présentation des données, la collecte et la validation de l’information, la division des territoires, la gestion du fichier maître, les célibataires, les conjoints de fait… Leur lecture est recommandée pour tous les groupes qui souhaitent se lancer dans un chantier analogue; ils y trouveront matière à réflexion et de l’information utile. Les choix effectués sont bien expliqués même si certains sont discutables; par exemple, la seule mention des célibataires membres de l’association, et la mention des parents des seuls conjoints qui ont des enfants;
- le traitement des conjoints de fait est fort particulier dont la date qui est celle de la naissance du premier enfant;
- la variation de la variation de la graphie du patronyme n’a pas été prise en compte.


[Summary :

A dictionnary of marriages for Dubé family. A good example to glance through for those who attempt to work in collaboration. Numerous methodological and useful notes are made.]